VOTE | 235 fans

Citations de Léodagan

LIVRE I

Léodagan (à Séli) : C'est dingue, cette histoire ! C'est pas parce que vous faites des tartes pour des petits enfants qu'existent pas que je dois les emmener à la pêche non !

Séli : J'ai envie de faire des tartes, voilà. Vous allez pas m'obliger à me justifier ! Léodagan : Ah bah non, du moment que vous nous obligez pas à les manger !

Léodagan : Sans vouloir la ramener la seule différence concrète avec les briques c’est que vous appelez ça des tartes !

(Livre I, "La tarte aux myrtilles")

Arthur : De toute façon faudra bien vous y faire parce qu'à partir de maintenant, on va s'appeler les chevaliers de la Table Ronde !
Léodagan : Encore une chance qu'on se soit pas fait construire un buffet à vaisselle !

(Livre I, "La table de Breccan")

Léodagan (à Arthur, à propos d'Attila) : Non mais attendez... Vous faites semblant de négocier, tranquille... Pendant ce temps moi je fais celui qui va pisser par là-bas... Puis quand j’arrive à sa hauteur tac ! Je sors ma dague et je l'ouvre en deux par le bas.

Léodagan (à Bohort) : Ah bah c’est sûr que c'est pas Jo le rigolo.

(Livre I, "Le fléau de dieu")

Léodagan (à Séli) : Il dit tellement rien qu'on dînerait avec un tabouret ce serait pareil.

(Livre I, "Dîner dansant")

Léodagan (aux chevaliers) : C'est quand même formidable ce pays, faut galoper à côté de la route pour pas se casser la gueule !

(Livre I, "La vraie nature du Graal")

Léodagan (à Bohort) : Le minotaure... Le minotaure... C'est jamais qu'une grosse vachette montée sur deux pieds, hein ! C’est pas ça qui va m'empêcher d'dormir !

(Livre I, "Le labyrinthe")

Léodagan (à Arthur) : C'est quand même magnifique une armée bien coordonnée. Ben quoi, vous allez pas me dire qu'on a pas l’air con avec nos drapeaux, ça fait une heure qu’on fait des signes y’en a pas un qui va dans le même sens !

(Livre I, "Codes et stratégies")

Léodagan (à Arthur) : Dîtes tout de suite que j’ai des idées de tocard !

Léodagan (à Bohort) : Faut toujours que vous veniez foutre votre merde vous.

(Livre I, "Arthur et les ténèbres")

Léodagan (à Arthur) : Moi au moins quand je parlemente c’est pas vicelard.

Léodagan : Personnellement, la condition paysanne, j'me la taille en biseau.

(Livre I, "La révolte")

Léodagan (à Bohort) : Vous êtes marié comme moi, vous savez que la monstruosité peut prendre des formes très diverses...

(Livre I, "L'escorte")

______________________________________________________________________________________________

LIVRE II

Léodagan : Oh non mais faire du labyrinthe avec un trou-de-balle pareil, faut drôlement de la vaillance, hein !

(Livre II, "L'oubli")

Léodagan : Personnellement, la condition paysanne, j'me la taille en biseau, voyez.

(Livre II, "La Révolte")

Léodagan : Remarquez… Bohort, éclaireur… rien que pour la curiosité…

(Livre II, "Le Passage Secret")

Léodagan (hurlant) : QUAND J'PENSE QUE J'AI REFILÉ MA FILLE A UN ROMAIN ! J’SUIS À DEUX DOIGTS D'CRÂMER L’CHÂTEAU !

(Livre II, "Le secret d'Arthur")

Léodagan : Avec un pif pareil ils feraient mieux de chercher des truffes plutôt que de nous emmerder !

(Livre II, "Amen")

Léodagan : En tout cas, on a cramé leur tueur, s'ils veulent le récupérer, il est facile à transporter.

Léodagan : Vous savez c'que c'est, mon problème ? Trop gentil.

(Livre II, "Le complot")

Léodagan : Moi une fois, j'étais tellement bourré que j'avais l'impression de me faire attaquer de tous côtés, j'me défendais, j'me défendais... En fait, j'étais dans un pâturage, j'ai tué 76 chèvres !

(Livre II, "L'ivresse")

______________________________________________________________________________________________

LIVRE III

Léodagan : Moi, j’ai appris à lire, et ben je souhaite ça à personne !

(Livre III, "L’Assemblée des rois 2e partie")

Léodagan : Eh bah mon vieux... Pour ça comme pour le reste, on n'est pas à la hauteur de la légende.

(Livre III, Le Fléau de Dieu II)

_____________________________________________________________________________________________

LIVRE IV

Léodagan (à Séli) : Oh, la fierté... Si j'avais dû être à cheval là-dessus, je vous aurais pas épousé, déjà.

(Livre IV, "L'art de la table")

Léodagan : Moi, j’étais sur qu’ils reviendraient crevés ; ils sont vivants, un succès. Mieux, une surprise.

(Livre IV, "La Réaffectation")

Léodagan : (à Arthur, Yvain et Bohort qui jouent de la musique en pleine nuit) Heu... à propos de devenir marteau, vous savez que chez moi ça peut aller assez loin ?
Parce que bon, mettons là heu... on s'pose, on analyse le truc. Le crin-crin ça fait des heures que ça dure et en plus, vous vous y mettez à plusieurs.
Hé ben moi le machin, une fois que j'en ai fait des copeaux, hé ben je peux très bien mettre le feu au plumard ! Même au mobilier, ça me fait pas peur !

(Livre IV, "Le Oud II")

Léodagan : C'est marrant parce que d'habitude dans les tartes, moi je mange les fruits puis je laisse la pâte.
Arthur :
Et là vous faites l'inverse ?
Léodagan : Hein ? Ah non, là je laisse tout.

(Livre IV, "La tarte aux fraises")

Léodagan : En somme, il faudrait déclarer la guerre à Lancelot pour récupérer la reine et donner un héritier au trône, en tablant sur l'éventualité que la reine est enceinte, et pas d'une fille. 
Séli : En somme.
Léodagan : Et c'est moi le paramètre hasardeux ?

(Livre IV, "Les novices")
_____________________________________________________________________________________________

LIVRE V

Léodagan (À Élias de Kelliwic’h ) : Eh ben, vous avez une de ces tronche, vous !

Élias : Quoi ? Quelle tête ?

Léodagan : J'en sais rien mais plus que d'habitude, hein ! Vous avez toujours une mine de chiottes mais là... j'sais pas si c'est la lumière du feu ou quoi mais on dirait que vous êtes mort.

(Livre V, "Les Rivales")

Léodagan : Ce qu'il y a de bien avec les opinions tranchées, c'est que ça relance le débat. En somme vous êtes une sorte de provocateur, quoi.

(Livre V, "Perceval de Sinope")

Léodagan : Parce qu'au bout d'un moment, il va falloir envisager la possibilité de me lâcher la collerette !

Léodagan : Et qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse à la paperasse, moi ? Vous me prenez pour un serre-livre ?

Léodagan : Dites, vous savez qu'à solliciter trop souvent la patience des gens, on finit par agacer ?

(Livre V, "Le Royaume sans tête")

Léodagan : Prenons un symbole connu : le Graal. Tout le monde sait bien que c'est beaucoup plus qu'un vase, hein ? Y'a toute une signification autour. Mais regardez ça par exemple : c'est une couronne. Alors d'un point de vue purement concret, ça veut juste dire que je suis roi. Mais d'un point de vue symbolique c'est beaucoup plus intéressant... Par exemple, cette couronne nous informe symboliquement que tous les mous du slibard qui avaient l'habitude de se les rouler sous l'ancien régime vont devoir se mettre un coup de fouet s'ils veulent pas que je leur mette moi-même. Cette couronne symbolise la fin des haricots et la décarrade des tire-au-flanc, et surtout l'avènement de l'ordre et de la discipline. En d'autres termes, la rigolade, c'est terminé.

(Livre V, "L'avènement du Sanguinaire")

Léodagan (au roi Loth) : Alors, si vous êtes plus à l'aise avec les notions concrètes, je peux vous proposer mon pied dans les noix...

(Livre V, "Le dernier jour")

Léodagan : Ils ont la notion de rien. Même la notion de la menace que représente mon pied au cul ils l'ont pas. C'est désespérant.

(Livre V, "Le périple")

_____________________________________________________________________________________________

LIVRE VI

Léodagan : Oui vous avez raison, soyez pas trop de mon côté. On aurait l’air un peu couple à la con à être tout le temps d’accord !

(Livre VI, "Arturus Rex")

Léodagan : Eh les gars, vous savez ce qu'on bouffe ce soir ? DU ROMAIN !

(Livre VI, "Miles Ignotus")

Léodagan : (au roi Loth) : Je veux bien passer sur vos tentatives de putsch, vos combines verreuses... En revanche, si vous ne la fermez pas tout de suite, mais, définitivement, je vous aplatis les boules avec ça.

(Livre VI, "Praeceptores")

Léodagan (Aux rois de Logres) Moi je vous le dis, si on monte pas dans le char quand il nous passe sous le nez, on finira la route à pied.

(Livre VI : Nuptiae)

Ecrit par Anonyme22 
Ne manque pas...

Découvre le nouveau quartier d'Hypnoweb consacré à la série Manifest !
Nouveau quartier ! | Vidéo d'ouverture

Participe à la rénovation du site Hypnoweb en nous aidant à mettre à jour des quartiers sans équipe
Du 19.11 au 02.12 | Edition d'Automne

Activité récente
Actualités
Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu | Bande Annonce

Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu | Bande Annonce
La bande annonce du film Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu de Philippe de Chauveron avec...

Manu Payet sur France 5

Manu Payet sur France 5
Manu Payet est actuellement en tournée avec son one man show, Emmanuel. L'émission Entrée libre, sur...

Succès pour Les grands bains!

Succès pour Les grands bains!
On en a déjà parlé, la comédie dramatique Les grands bains est sortie le 24 octobre dernier dans les...

Les grands bains: reportage

Les grands bains: reportage
Ce mercredi 24 octobre, France 3 a diffusé un reportage dans le 12/13h sur la comédie Les grands...

Astérix - Le Secret de la Potion Magique

Astérix - Le Secret de la Potion Magique
La bande-annonce du film d'animation Astérix - Le Secret de la Potion Magique, de Louis Clichy et...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

grims, Hier à 20:44

Aujourd'hui venez poster une photo de Jonathan Rhys Meyers sur le quartier Vikings

ptitebones, Hier à 21:34

Hello! Un 1er jeu vient d'arriver sur le quartier Manifest ! Venez décider de qui pourra prendre le vol 828, Kate Austen ou Olivia Dunham ?

SeySey, Hier à 21:34

Bonsoir! Nouveau jeu "Décollage Imminent" à bord de l'avion 828 ! Le quartier Manifest vous attend !

SeySey, Hier à 21:35

Ohh trop synchro ptitebones ahaha

ptitebones, Hier à 21:52

C'est clair mdrr

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site