VOTE | 235 fans

#166 : Les Clandestins


Diffusion
: 2005 - M6

Scénario / Réalisation : Alexandre Astier

Pris dans une tempête de neige, Arthur, Léodagan, Perceval et Karadoc trouvent refuge dans la taverne. Arthur est inquiet : il a peur qu'on découvre qui ils sont, pour lui les Chevaliers n'ont rien à faire dans cet endroit. Sauf que Perceval et Karadoc sont de très grands habitués...

Popularité


5 - 1 vote

Plus de détails

Dans les allées du château, Lancelot croise par hazard Bohort, un panier dans les bras. Bohort propose une prune glacée à Lancelot, qui accepte volontiers. Ironiquement, il dit à Bohort qu'il la mangera pendant qu'il réfléchira pour trouver des solutions aux conflits en cours. Bohort s'en va sans comprendre, et Lancelot jette la prune par terre.

Générique

A la taverne, Perceval est à côté de Karadoc. En face se trouve le Roi et Léodagan. Ils sont là incognito sous des capes. Arthur ne souhaite pas être repéré. S'ils sont là c'est juste pour se réchauffer un peu, ensuite ils repartiront vite. Alors que le tavernier vient pour passer commande, Arthur commande du lait de chèvre. Mais le tavernier se demande pourquoi ils ont l'air si mystérieux. Perceval décide alors de dire qu'ils ont la lèpre. Le tavernier recule de deux pas.

***

Les laits de chèvre sont sur la table. Arthur boit mais les autres se plaignent car ils n'aiment pas ça. Léodagan décide d'enlever sa cape, car de toutes façons personne ne le connaît. De plus il passe commande d'autres boissons et à manger. Arthur s'insurge, il ne doit pas y avoir de chevaliers dans une taverne, car c'est le déshonneur. Perceval et Karadoc constate qu'ils viennent ici depuis plus de quinze ans, donc ils sont déjà déshonorés.

***

Tout le monde a enlevé sa cape, sauf Arthur, toujours aussi stressé. Le tavernier pense qu'il va mal, alors il va se mettre à lui proposer des boissons différentes ou de la nourriture. Mais Arthur refuse catégoriquement. Perceval lui propose d'enlever sa cape pour être plus à l'aise.

Générique

Arthur à retiré sa capuche. Léodagan le rassure, personne ne le reconnaît. Le tavernier revient en demandant s'ils ont besoin d'autres choses. Perceval va alors demander l'autorisation à Arthur pour reprendre un peu de fromage. Instinctivement il va utiliser le mot "Sir". Le tavernier est surpris. Mais Arthur cherche péniblement de faire diversion.

En voix off, Arthur dit au tavernier que Perceval l'a appelé Cyril, car c'est son prénom.

Rédigé par Aelis pour HypnoseriesKaamelott

Dans les allées du château, Bohort et Lancelot se croisent par hasard. Bohort porte un panier rempli de fruits.

Lancelot : Qu’est-ce que vous avez là Seigneur Bohort ?

Bohort : Des prunes que j’ai mis à glacer sur le rebord de la fenêtre hier soir. Vous en voulez une ?

Lancelot (tout sourire) : Oui ! Merci. (Il prend un fruit, ironique) J’la mangerai pendant que j’me creuse la tête pour trouver une solution aux guerres de clans et aux invasions saxonnes.

Bohort : Très bien ! Allez, courage !

Bohort repart. Lancelot lève les yeux et soupire. Il jette la prune à terre.

Générique

A la taverne. Assis à une table se trouvent Karadoc et Perceval. En face d’eux il y a Arthur et Léodagan. Ils ont tous une cape sur la tête.

Perceval : On est quand même mieux là !

Arthur (à voix basse, en colère) : La ferme !

Karadoc : Sir, on pouvait pas rester dehors avec cette température.

Léodagan : Pour une fois ils ont raison, c’était un coup à y rester !

Arthur (toujours énervé) : Maintenant vous êtes au chaud alors vous la fermez, j’ai pas envie qu’on nous reconnaisse !

Perceval : Nous on est connu ici, on vient tout le temps !

Arthur : Je ne veux pas que l’on sache que le Roi Arthur et ses chevaliers de la Table Ronde se pintent la gueule à la taverne du coin ! Alors cachez vos visages et bouclez là ! On attend que la neige s’arrête et on repart.

Le tavernier approche, un torchon à la main.

Le tavernier : Ces messieurs, qu’est-ce qu’il leur ferait plaisir !

Arthur : Quatre laits de chèvre.

Léodagan (mécontent) : Oh ! Ben quand même !

Le Tavernier : Mais dîtes dont, pourquoi ils gardent les manteaux les voyageurs, ils ont froid ?

Perceval : On peut pas montrer nos visages car on a la lèpre !

Perceval fait un clin d’œil à Arthur, tandis que Karadoc pointe son pouce en l’air en guise de satisfaction. Le tavernier, quant à lui recule de deux pas… Et Arthur et Léodagan sont dépités.

Plus tard…

Les chevaliers sont toujours à table, ils boivent le lait de chèvre.

Arthur (à Léodagan) : Mais qu’est-ce que vous avez à soupirer sans arrêt beau-père, vous allez nous faire repérer !

Léodagan : J’aime pas le lait

Perceval : Moi non plus !

Karadoc : Moi non plus !

Arthur : La barbe !

Léodagan : Puisqu’on se cache de toute façon on peut bien boire ce qu’on veut !

Arthur : On va pas passer commande sur commande toute la soirée, j’veux pas qu’on se fasse remarquer ! Déjà qu’il a fallu expliquer pendant une heure qu’on n'était pas lépreux !

Léodagan : Bon ben on passe commande une fois pour toute et pis c’est bon !

Karadoc : J’commande alors ?

Arthur : Nan pas vous.

Karadoc : Pourquoi ?

Arthur : Parce qu’il connait votre voix, il va faire le rapprochement. Ni vous ni Perceval. Léodagan, vous avez jamais foutu les pieds ici ?

Léodagan : Nan.

Arthur : Alors commandez, mais vite !

Léodagan : Dites, si y connait pas ma voix, y connait pas ma gueule non plus. (Il enlève sa capuche) Alors j’vois pas pourquoi j’continuerais à me planquer comme un repris de justice.

Arthur (en colère) : Mais qu’est-ce que vous faites ?

Léodagan (appelant le tavernier) : Patron ? Quatre hydromels, une miche de pain et un fromage de brebis !

Le tavernier (au loin) : Ça marche !

Léodagan : Ben vous voyez, il m’a pas reconnu.

Arthur : De quoi on a l’air nous autre avec nos capuches !

Léodagan : Ben enlevez-les.

Arthur : Non ! Les chevaliers au bistrot c’est le déshonneur !

Perceval : On fréquente l’établissement depuis l’âge de quinze ans, ça fait un bail qu’on est déshonorés nous.

Karadoc : Du coup, un peu plus un peu moins…

Plus tard…

Les chevaliers mangent. Il n’y a plus qu’Arthur qui a sa cape.

Le tavernier (tout en posant des pichets sur la table) : Et voilà ! La collation de la maison, attention !

Karadoc : Merci patron !

Le tavernier : Voilà ! (A perceval et Karadoc) : Ben j’vous avais pas reconnu tout à l’heure ! (En désignant Arthur) Qu’est-ce qu’il a le copain ?

Léodagan : Il boude.

Le tavernier : Pourquoi qui boude ?

Arthur (à Léodagan) : Ah bravo, hein. (Au tavernier) : Nan c’est rien j’suis pas dans mon assiette mais ça va passer !

Le tavernier : Y veut un autre lait ?

Arthur : Non merci.

Le tavernier : Des fois une infusion pour vous détendre ?

Arthur : Nan, nan

Le tavernier : Un grog ?

Arthur : Nan.

Le tavernier : Parce que si y veut du chaud j’peux lui passer trois œufs dans une poêle.

Arthur (tout en regardant Léodagan de travers) : Non !

Perceval : Enlevez votre capuchon si ça pas , vous serez plus à l’aise !

Arthur est exaspéré.

Générique

Arthur n’a plus de capuche sur sa tête.

Léodagan : Ben vous voyez finalement, y vous reconnait pas non plus.

Arthur : Ou alors il m’a très bien reconnu et il ose rien dire. Et dès qu’on sera sortie, il lancera la rumeur.

Léodagan : Mais vous faites pas de soucis.

Le tavernier arrive.

Le tavernier : Est-ce qu’il leur faut autre chose aux voyageurs ?

Arthur : Non merci.

Perceval (à Arthur) : Sir, ça vous embête si j’reprend une part de fromage ?

Arthur regarde Perceval avec des gros yeux.

Le tavernier (à Arthur) : Pourquoi qui vous appelle Sir ?

Arthur (balbutiant) : Nan nan nan nan, il m’appelle pas Sir ! Il m’appelle sir euh… sir… Cyril. (En voix off) J’m’appelle Cyril, c’est mon prénom.

Rédigé par Aelis pour HypnoseriesKaamelott

Dans les allées du château, Bohort et Lancelot se croisent par hasard. Bohort porte un panier rempli de fruits.

Lancelot : Qu’est-ce que vous avez là Seigneur Bohort ?

Bohort : Des prunes que j’ai mis à glacer sur le rebord de la fenêtre hier soir. Vous en voulez une ?

Lancelot (tout sourire) : Oui ! Merci. (Il prend un fruit, ironique) J’la mangerai pendant que j’me creuse la tête pour trouver une solution aux guerres de clans et aux invasions saxonnes.

Bohort : Très bien ! Allez, courage !

Bohort repart. Lancelot lève les yeux et soupire. Il jette la prune à terre.

Générique

A la taverne. Assis à une table se trouvent Karadoc et Perceval. En face d’eux il y a Arthur et Léodagan. Ils ont tous une cape sur la tête.

Perceval : On est quand même mieux là !

Arthur (à voix basse, en colère) : La ferme !

Karadoc : Sir, on pouvait pas rester dehors avec cette température.

Léodagan : Pour une fois ils ont raison, c’était un coup à y rester !

Arthur (toujours énervé) : Maintenant vous êtes au chaud alors vous la fermez, j’ai pas envie qu’on nous reconnaisse !

Perceval : Nous on est connu ici, on vient tout le temps !

Arthur : Je ne veux pas que l’on sache que le Roi Arthur et ses chevaliers de la Table Ronde se pintent la gueule à la taverne du coin ! Alors cachez vos visages et bouclez là ! On attend que la neige s’arrête et on repart.

Le tavernier approche, un torchon à la main.

Le tavernier : Ces messieurs, qu’est-ce qu’il leur ferait plaisir !

Arthur : Quatre laits de chèvre.

Léodagan (mécontent) : Oh ! Ben quand même !

Le Tavernier : Mais dîtes dont, pourquoi ils gardent les manteaux les voyageurs, ils ont froid ?

Perceval : On peut pas montrer nos visages car on a la lèpre !

Perceval fait un clin d’œil à Arthur, tandis que Karadoc pointe son pouce en l’air en guise de satisfaction. Le tavernier, quant à lui recule de deux pas… Et Arthur et Léodagan sont dépités.

Plus tard…

Les chevaliers sont toujours à table, ils boivent le lait de chèvre.

Arthur (à Léodagan) : Mais qu’est-ce que vous avez à soupirer sans arrêt beau-père, vous allez nous faire repérer !

Léodagan : J’aime pas le lait

Perceval : Moi non plus !

Karadoc : Moi non plus !

Arthur : La barbe !

Léodagan : Puisqu’on se cache de toute façon on peut bien boire ce qu’on veut !

Arthur : On va pas passer commande sur commande toute la soirée, j’veux pas qu’on se fasse remarquer ! Déjà qu’il a fallu expliquer pendant une heure qu’on n'était pas lépreux !

Léodagan : Bon ben on passe commande une fois pour toute et pis c’est bon !

Karadoc : J’commande alors ?

Arthur : Nan pas vous.

Karadoc : Pourquoi ?

Arthur : Parce qu’il connait votre voix, il va faire le rapprochement. Ni vous ni Perceval. Léodagan, vous avez jamais foutu les pieds ici ?

Léodagan : Nan.

Arthur : Alors commandez, mais vite !

Léodagan : Dites, si y connait pas ma voix, y connait pas ma gueule non plus. (Il enlève sa capuche) Alors j’vois pas pourquoi j’continuerais à me planquer comme un repris de justice.

Arthur (en colère) : Mais qu’est-ce que vous faites ?

Léodagan (appelant le tavernier) : Patron ? Quatre hydromels, une miche de pain et un fromage de brebis !

Le tavernier (au loin) : Ça marche !

Léodagan : Ben vous voyez, il m’a pas reconnu.

Arthur : De quoi on a l’air nous autre avec nos capuches !

Léodagan : Ben enlevez-les.

Arthur : Non ! Les chevaliers au bistrot c’est le déshonneur !

Perceval : On fréquente l’établissement depuis l’âge de quinze ans, ça fait un bail qu’on est déshonorés nous.

Karadoc : Du coup, un peu plus un peu moins…

Plus tard…

Les chevaliers mangent. Il n’y a plus qu’Arthur qui a sa cape.

Le tavernier (tout en posant des pichets sur la table) : Et voilà ! La collation de la maison, attention !

Karadoc : Merci patron !

Le tavernier : Voilà ! (A perceval et Karadoc) : Ben j’vous avais pas reconnu tout à l’heure ! (En désignant Arthur) Qu’est-ce qu’il a le copain ?

Léodagan : Il boude.

Le tavernier : Pourquoi qui boude ?

Arthur (à Léodagan) : Ah bravo, hein. (Au tavernier) : Nan c’est rien j’suis pas dans mon assiette mais ça va passer !

Le tavernier : Y veut un autre lait ?

Arthur : Non merci.

Le tavernier : Des fois une infusion pour vous détendre ?

Arthur : Nan, nan

Le tavernier : Un grog ?

Arthur : Nan.

Le tavernier : Parce que si y veut du chaud j’peux lui passer trois œufs dans une poêle.

Arthur (tout en regardant Léodagan de travers) : Non !

Perceval : Enlevez votre capuchon si ça pas , vous serez plus à l’aise !

Arthur est exaspéré.

Générique

Arthur n’a plus de capuche sur sa tête.

Léodagan : Ben vous voyez finalement, y vous reconnait pas non plus.

Arthur : Ou alors il m’a très bien reconnu et il ose rien dire. Et dès qu’on sera sortie, il lancera la rumeur.

Léodagan : Mais vous faites pas de soucis.

Le tavernier arrive.

Le tavernier : Est-ce qu’il leur faut autre chose aux voyageurs ?

Arthur : Non merci.

Perceval (à Arthur) : Sir, ça vous embête si j’reprend une part de fromage ?

Arthur regarde Perceval avec des gros yeux.

Le tavernier (à Arthur) : Pourquoi qui vous appelle Sir ?

Arthur (balbutiant) : Nan nan nan nan, il m’appelle pas Sir ! Il m’appelle sir euh… sir… Cyril. (En voix off) J’m’appelle Cyril, c’est mon prénom.

Rédigé par Aelis pour HypnoseriesKaamelott

Kikavu ?

Au total, 50 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Annaelle19 
15.04.2018 vers 22h

LaFriteFan 
12.04.2018 vers 15h

ilusion 
29.10.2017 vers 18h

Valerie42 
08.10.2017 vers 00h

Shilow 
25.05.2017 vers 16h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Ne manque pas...

Vote pour les HypnoAwards 2018 jusqu'au 26 août !
Jusqu'au 26/08 | Votez nombreux !

Activité récente

Les Gladiateurs
Aujourd'hui à 11:26

Qui est-ce ?
Hier à 17:52

Le Portrait
Hier à 17:19

Sondages
Avant-hier

Canicule
06.08.2018

Carlo Brandt
Hier à 19:24

Pierre Mondy
09.08.2018

Philippe Nahon
08.08.2018

Claire Nadeau
05.08.2018

Actualités
Carlo Brandt au cinéma

Carlo Brandt au cinéma
Le 18 septembre prochain sort dans les salles sombres Vaurient, un drame réalisé par Mehdi Senoussi....

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Nouveau mois, changement de sondage! Celui de juillet vous demandait de choisir votre discipline...

Nouvel épisode virtuel!

Nouvel épisode virtuel!
Envie d'une activité calme avec cette chaleur? Le roi Arthur a ce qu'il vous faut! Une petite...

Volontariat!

Volontariat!
Comme vous avez dû le noter, cela s'active actuellement dans les archives du royaume! Rangement,...

L'intégrale de la série bientôt!

L'intégrale de la série bientôt!
Alerte! Alerte! Le 3 octobre prochain sortira en magasin la toute première intégrale de la série!...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

cinto, Aujourd'hui à 11:40

Notre roi Hanry serait-il un serial killer, un wedding planer, un trader? Qu'en pense-vous? Survivor chez The Tudors.

serieserie, Aujourd'hui à 11:44

Des bannières et des thèmes vous attendent dans les Préférences

noemie3, Aujourd'hui à 14:26

Nouveau sondage sur Summerland, n'hésitez pas à aller voter

Luna25, Aujourd'hui à 15:45

Vous pouvez encore vous inscrire pour le concours de l'été sur Once Upon a Time

Luna25, Aujourd'hui à 15:46

N'hésitez pas à proposer des personnages historiques sur le quartier Legends of Tomorrow

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site