VOTE | 235 fans

#194 : L’Eclaireur


Diffusion
: 2005 - M6

Scénario / Réalisation : Alexandre Astier

Perceval doit partir en éclaireur dans la forêt, mais il ne réussit qu'à se perdre avec son mauvais sens de l'orientation. Le Roi essaie malgré tout de lui expliquer quelques trucs...

Popularité


5 - 2 votes

Plus de détails

Les chevaliers sont dans un campement militaire en forêt. Ils sont en armure et on des bleus sur le visage. Ils n'ont plus d'éclaireurs, ce qui agace le Roi, Léodagan propose d'envoyer Perceval. Arthur lui demande s'il n'a rien de 'plus furtif', parce qu'il pense qu'envoyer un orchestre prendrait moins de risques.

GENERIQUE

Perceval est là et se demande pourquoi on lui demande de faire ça, le Roi explique qu'il n'y a personne d'autre. Perceval ne sait même pas ce qu'est un éclaireur. Léodagan lui explique, Arthur ajoute qu'ils auront de la chance s'il ne se perd pas en route. Perceval rappelle qu'il ne sait pas se repérer, et demande ce qu'il fait quand il tombe sur les ennemis. Arthur lui dit qu'il ne faut surtout pas se faire repérer par les Vandales. Le chevalier ne sait pas qui sont les Vandales, alors que ça fait un mois et demi qu'ils sont en guerre contre eux. Arthur est découragé. 

Plus tard... Arthur et Perceval marchent dans la forêt. Arthur est énervé car il a autre chose à faire que de donner des leçons de pistage, et que ça fait une heure et demi que Perceval lui dit de faire encore un bout de chemin avec lui. Il ajoute que s'il avait su, il ne serait pas venu en armure. Perceval lui fait remarquer qu'il porte la sienne, Arthur lui dit que c'est un débile car il lui a dit plusieurs fois qu'il risquait de se faire repérer avec le bruit. Mais Perceval rétorque que comme de toute façon il se fera repérer, il préfère être en armure. Le Roi lui dit qu'il en a marre et veut rentrer. Il donne un truc d'éclaireur, celui de chercher une odeur de feu de bois, mais le chevalier dit qu'il n'a pas un bon odorat. Le Roi s'énerve et lui lance que s'il ne sait rien faire, il devrait rester à 'peler des châtaignes'. Puis il s'en va.

 

Plus tard... Perceval est de retour au camp, Karadoc est là. Perceval explique au Roi qu'il a fait comme il a dit, qu'il a cherché la fumée d'un feu, mais qu'il est tombé sur leur camp à eux. Le Roi s'en étonne et lance, en regardant Karadoc, qu'il avait interdit les feux justement pour ne pas se faire repérer. Le chevalier se justifie en disant qu'il n'a fait qu'un tout petit feu pour faire cuire à manger. Perceval répête donc qu'il suit la fumée et tombe sur Karadoc en train de faire cuire de la viande. Léodagan se dit que du coup, ils n'ont pas repéré les Vandales. Perceval est tout de même content d'avoir repéré leur camp, car ça lui évitera de se perdre en revenant des toilettes.

 

GENERIQUE

Dans la forêt, on voit Perceval qui revient apparemment du petit coin. Il tourne et retourne, l'air perdu.

Perceval Voix Off : Il crie à ses camarades de se montrer.

Rédigé par Holly95 pour HypnoseriesKaamelott

Les chevaliers sont dans un campement militaire en forêt. Ils sont en armure et on des bleus sur le visage.

Arthur : Donc on a plus aucun éclaireur, ils sont tous morts ?!

Léodagan : Tous morts ou alors ils se sont fait des copains dans l'camp ennemi en tout cas ils sont pas revenus.

Arthur : Bon alors qu'est-ce qu'on fait ?

Léodagan : On peut envoyer le seigneur... Perceval.

Arthur lui lance un regard lourd de sens.

Arthur : Vous avez rien d'plus furtif ? Dans l'genre discret...

Léodagan : Ben non !

Arthur : Parce que là quitte à s'faire repérer, on prendrait moins de risque à envoyer un orchestre hein...

 

GENERIQUE

 

Perceval : Mais pourquoi vous m'demandez ça à moi ?

Arthur : Parce que là y a que vous ! Vous vous doutez bien que si on pouvait faire autrement...

Perceval : Mais moi j'sais pas c'que c'est un éclaireur.

Léodagan : L'éclaireur c'est la pauvre pomme qui part avant tout l'monde pour vérifier qu'la piste est sûre où qu'les ennemis sont bien là où on croit qu'ils sont.

Perceval : C'est ça qu'vous voulez qu'je fasse ?

Léodagan : Voilà. Mais on s'fait pas d'illusions hein vous inquiétez pas.

Arthur : Non non, on aura déjà du bol si vous vous perdez pas en route...

Perceval : J'sais pas m'repérer.

Arthur : Non mais on le sait ça, on le sait.

Perceval : Bon mais une fois que j'tombe sur les ennemis, qu'est-ce que j'leur dis ?

Léodagan : Nan mais le but du jeu c'est justement de pas tomber dessus hein !

Arthur : Heu si, si en un somme si, il faut qu'il tombe dessus mais sans qu'ils le sachent quoi. Parce que si vous faites repérer alors là hein...

Léodagan : Attention, les Vandales c'est pas des calins hein.

Perceval : Les Vandales ? Qu'est-ce que c'est qu'ça les Vandales ?

Arthur et Léodagan n'en reviennent pas.

Léodagan : C'est des envahisseurs les Vandales hein, ça fait juste un mois et demi qu'on est en guerre contre eux ...!

Arthur : Mais vous en avez déjà vu, quand même, vous savez les reconnaîtres ?

Perceval : Ben... comme mon poste c'est plutôt de sécuriser l'arrière du terrain... Chaque fois qu'y a d'la filoche j'suis trop loin j'vois rien !

 

Plus tard...

Arthur et Perceval marchent dans la forêt.

Perceval : Merci d'm'avoir accompagé Sire !

Arthur : Taisez-vous ! J'en reviens pas d'être obligé de devoir donner des leçons d'pistages avec tout l'boulot qui m'reste à faire au camp !

Perceval : Non mais moi vous m'mettez sur la bonne voie et après j'me débrouille !

Arthur : Mais ça fait une heure et demi qu'vous m'dites ça ! A chaque fois que j'vous demande si c'est bon vous m'dites non encore un bout d'chemin !

Perceval : Non mais c'est pour être sûr !

Arthur : En plus j'suis en armure complète, si j'avais su qu'on était partit pour quatre lieues j'aurais mis autre chose !

Perceval : Moi j'ai bien gardé la mienne.

Arthur : Mais vous vous êtes un débile ! 50 fois on vous a dit d'laisser votre armure au camp, vous allez vous faire repérer avec le bruit !

Perceval : Vous avez dit que de toute façon je me ferais repérer alors...

Arthur : A ça y a des chances oui.

Perceval : Du coup quitte à m'faire repérer, j'préfère être en armure !

Arthur : Oui ça s'défend...

Perceval : Bon alors qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

Arthur, énervé : Ah mais moi j'fais rien du tout j'rentre au camp ça va bien maintenant j'en ai marre !

Perceval : J'vais par où alors ?

Arthur : J'en sais rien démerdez vous vous trouvez l'camp ennemi et vous revenez !

Perceval : Mais par où, par là ?

Arthur : Mais on en vient d'là ! C'est notre camp là ils sont pas là !

Perceval : J'ai pas l'sens de l'orientation...

Arthur : Tenez, un bon truc d'éclaireur, vous essayez d'renifler une odeur de feu d'bois, ça peut être leur camp.

Perceval : J'ai pas bien d'odorat hein...

Arthur : Sinon y a l'bruit des chevaux.

Perceval : Pareil j'suis pas bien fortiche des étagères...

Arthur, furieux : Ecoutez si vous êtes pas capable de faire le moindre truc vous n'avez qu'à rester assis à côté d'une cheminé à peler des châtaignes ! Ah puis j'me casse j'en ai ras l'pif !

Le Roi s'en va.

 

Plus tard...

Perceval est de retour au camp, Karadoc est là.

Perceval, au Roi : J'ai fais pile comme vous m'avez dit, tout au feu d'bois.

Léodagan : Tout au feu d'bois ?

Arthur : Non non non 'tendez, c'est compliqué.

Perceval : Et j'ai repéré le sens de la fumée. Je marche je marche je marche et boum!

Léodagan : Boum quoi ?

Perceval : Boum, j'tombe sur notre camp.

Léodagan : Bah... notre camp à nous ?

Perceval : Ben oui, la fumée venait d'chez nous !

Arthur : Ce qui est très étonnant d'ailleurs, (regarde Karadoc) parce que j'avais justement interdit qu'on fasse le moindre feu pour éviter qu'on s'fasse repérer.

Karadoc : Non mais j'ai fais juste un tout p'tit feu pour faire cuire un truc... j'comptais l'éteindre toute suite après...

Perceval : Alors moi j'repère la fumée, j'me dis j'suis sur la bonne voie, et boum.

Léodagan : Boum quoi ?

Perceval : Boum j'tombe sur l'seigneur Karadoc en train d'faire griller un bout d'viande.

Léodagan : Donc vous avez pas du tout r'péré où étaient les Vandales ?

Perceval : Ben non. Par contre j'ai bien repéré où on était nous. Ca m'évitera d'me paumer à chaque fois qu'j'vais pisser.

 

GENERIQUE

 

Dans la forêt, on voit Perceval qui revient apparemment du petit coin. Il tourne et retourne, l'air perdu.

Perceval Voix Off : Eh les gars ! Ou vous êtes ?! Faites pas les cons !!

Rédigé par Holly95 pour HypnoseriesKaamelott

Les chevaliers sont dans un campement militaire en forêt. Ils sont en armure et on des bleus sur le visage.

Arthur : Donc on a plus aucun éclaireur, ils sont tous morts ?!

Léodagan : Tous morts ou alors ils se sont fait des copains dans l'camp ennemi en tout cas ils sont pas revenus.

Arthur : Bon alors qu'est-ce qu'on fait ?

Léodagan : On peut envoyer le seigneur... Perceval.

Arthur lui lance un regard lourd de sens.

Arthur : Vous avez rien d'plus furtif ? Dans l'genre discret...

Léodagan : Ben non !

Arthur : Parce que là quitte à s'faire repérer, on prendrait moins de risque à envoyer un orchestre hein...

 

GENERIQUE

 

Perceval : Mais pourquoi vous m'demandez ça à moi ?

Arthur : Parce que là y a que vous ! Vous vous doutez bien que si on pouvait faire autrement...

Perceval : Mais moi j'sais pas c'que c'est un éclaireur.

Léodagan : L'éclaireur c'est la pauvre pomme qui part avant tout l'monde pour vérifier qu'la piste est sûre où qu'les ennemis sont bien là où on croit qu'ils sont.

Perceval : C'est ça qu'vous voulez qu'je fasse ?

Léodagan : Voilà. Mais on s'fait pas d'illusions hein vous inquiétez pas.

Arthur : Non non, on aura déjà du bol si vous vous perdez pas en route...

Perceval : J'sais pas m'repérer.

Arthur : Non mais on le sait ça, on le sait.

Perceval : Bon mais une fois que j'tombe sur les ennemis, qu'est-ce que j'leur dis ?

Léodagan : Nan mais le but du jeu c'est justement de pas tomber dessus hein !

Arthur : Heu si, si en un somme si, il faut qu'il tombe dessus mais sans qu'ils le sachent quoi. Parce que si vous faites repérer alors là hein...

Léodagan : Attention, les Vandales c'est pas des calins hein.

Perceval : Les Vandales ? Qu'est-ce que c'est qu'ça les Vandales ?

Arthur et Léodagan n'en reviennent pas.

Léodagan : C'est des envahisseurs les Vandales hein, ça fait juste un mois et demi qu'on est en guerre contre eux ...!

Arthur : Mais vous en avez déjà vu, quand même, vous savez les reconnaîtres ?

Perceval : Ben... comme mon poste c'est plutôt de sécuriser l'arrière du terrain... Chaque fois qu'y a d'la filoche j'suis trop loin j'vois rien !

 

Plus tard...

Arthur et Perceval marchent dans la forêt.

Perceval : Merci d'm'avoir accompagé Sire !

Arthur : Taisez-vous ! J'en reviens pas d'être obligé de devoir donner des leçons d'pistages avec tout l'boulot qui m'reste à faire au camp !

Perceval : Non mais moi vous m'mettez sur la bonne voie et après j'me débrouille !

Arthur : Mais ça fait une heure et demi qu'vous m'dites ça ! A chaque fois que j'vous demande si c'est bon vous m'dites non encore un bout d'chemin !

Perceval : Non mais c'est pour être sûr !

Arthur : En plus j'suis en armure complète, si j'avais su qu'on était partit pour quatre lieues j'aurais mis autre chose !

Perceval : Moi j'ai bien gardé la mienne.

Arthur : Mais vous vous êtes un débile ! 50 fois on vous a dit d'laisser votre armure au camp, vous allez vous faire repérer avec le bruit !

Perceval : Vous avez dit que de toute façon je me ferais repérer alors...

Arthur : A ça y a des chances oui.

Perceval : Du coup quitte à m'faire repérer, j'préfère être en armure !

Arthur : Oui ça s'défend...

Perceval : Bon alors qu'est-ce qu'on fait maintenant ?

Arthur, énervé : Ah mais moi j'fais rien du tout j'rentre au camp ça va bien maintenant j'en ai marre !

Perceval : J'vais par où alors ?

Arthur : J'en sais rien démerdez vous vous trouvez l'camp ennemi et vous revenez !

Perceval : Mais par où, par là ?

Arthur : Mais on en vient d'là ! C'est notre camp là ils sont pas là !

Perceval : J'ai pas l'sens de l'orientation...

Arthur : Tenez, un bon truc d'éclaireur, vous essayez d'renifler une odeur de feu d'bois, ça peut être leur camp.

Perceval : J'ai pas bien d'odorat hein...

Arthur : Sinon y a l'bruit des chevaux.

Perceval : Pareil j'suis pas bien fortiche des étagères...

Arthur, furieux : Ecoutez si vous êtes pas capable de faire le moindre truc vous n'avez qu'à rester assis à côté d'une cheminé à peler des châtaignes ! Ah puis j'me casse j'en ai ras l'pif !

Le Roi s'en va.

 

Plus tard...

Perceval est de retour au camp, Karadoc est là.

Perceval, au Roi : J'ai fais pile comme vous m'avez dit, tout au feu d'bois.

Léodagan : Tout au feu d'bois ?

Arthur : Non non non 'tendez, c'est compliqué.

Perceval : Et j'ai repéré le sens de la fumée. Je marche je marche je marche et boum!

Léodagan : Boum quoi ?

Perceval : Boum, j'tombe sur notre camp.

Léodagan : Bah... notre camp à nous ?

Perceval : Ben oui, la fumée venait d'chez nous !

Arthur : Ce qui est très étonnant d'ailleurs, (regarde Karadoc) parce que j'avais justement interdit qu'on fasse le moindre feu pour éviter qu'on s'fasse repérer.

Karadoc : Non mais j'ai fais juste un tout p'tit feu pour faire cuire un truc... j'comptais l'éteindre toute suite après...

Perceval : Alors moi j'repère la fumée, j'me dis j'suis sur la bonne voie, et boum.

Léodagan : Boum quoi ?

Perceval : Boum j'tombe sur l'seigneur Karadoc en train d'faire griller un bout d'viande.

Léodagan : Donc vous avez pas du tout r'péré où étaient les Vandales ?

Perceval : Ben non. Par contre j'ai bien repéré où on était nous. Ca m'évitera d'me paumer à chaque fois qu'j'vais pisser.

 

GENERIQUE

 

Dans la forêt, on voit Perceval qui revient apparemment du petit coin. Il tourne et retourne, l'air perdu.

Perceval Voix Off : Eh les gars ! Ou vous êtes ?! Faites pas les cons !!

Rédigé par Holly95 pour HypnoseriesKaamelott

Kikavu ?

Au total, 52 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Raven39 
11.11.2018 vers 10h

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Annaelle19 
15.04.2018 vers 22h

ilusion 
29.10.2017 vers 18h

Valerie42 
08.10.2017 vers 00h

Shilow 
25.05.2017 vers 16h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton médecin préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

On recherche des volontaires pour rédiger des news pour l'Accueil d'Hypnoweb !
On recrute !! | Plus d'infos

Activité récente
Actualités
Les Crevettes pailletées | Bande Annonce

Les Crevettes pailletées | Bande Annonce
La bande-annonce du film Les Crevettes pailletées de Cédric Le Gallo et Maxime Govare, avec Alban...

Premier calendrier de l'année!

Premier calendrier de l'année!
Avec un peu de retard, voici le premier calendrier Kaamelott de l'année! Cette fois, poupette67 a...

Premier sondage 2019

Premier sondage 2019
Le dernier sondage 2018 vous demandait si vous iriez voir le nouveau dessin animé Astérix, réalisé...

Une date pour la saison 7 d'Engrenages

Une date pour la saison 7 d'Engrenages
Que les fans d'Engrenages se préparent! La saison 7 débarque sur Canal+ et MyCanal le 4 février ! A...

Interview - Alexandre Astier

Interview - Alexandre Astier
À l'occasion de la sortie d'Astérix: le secret de la potion magique, Alexandre Astier a été...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Steed91, Hier à 10:08

Venez nombreux Vous pouvez voter même si vous ne regardez/connaissez pas la série

juju93, Hier à 11:25

Vous êtes tous invités à proposer des noms de personnalités qui seraient bienvenues dans The L Word. Tous les détails sur le quartier.

juju93, Hier à 11:26

Et préparez vos photos pour notre mur d'images ! Ca commence dès demain !

pretty31, Hier à 23:00

Skins : nouveau sondage (Nicholas Hoult) et nouveau duel Dowton abbey vs The Tudors !!

quimper, Aujourd'hui à 00:51

Nouveau sondage sur Engrenages. Pas besoin de connaitre la série pour pouvoir voter.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site