VOTE | 235 fans

#314 : Les Derniers Outrages

Diffusion : 2006 - M6

Scénario / Réalisation : Alexandre Astier

 

Arthur, Léodagan et Lancelot sont à table et parlent du fait qu'ils vont devoir gracier les prisonniers qui n'ont pas commis de faute trop grave, comme le veut la tradition. Léodagan n'est pas d'accord et explique que lui ne le fait jamais en Carmélide. S'en suit une dispute, le Roi reprochant à son beau-père de ne pas respecter les règles. Léodagan dit qu'il le fera seulement si Arthur, lors de son prochain voyage en Carmélide, respecte une tradition locale...

Popularité


4 - 2 votes

Plus de détails

Arthur, Léodagan et Lancelot mangent ensemble. Le roi rappelle que demain est jour de grâce ; à Léodagan qui ne comprend pas quoi, Lancelot rappelle la coutume de gracier chaque année les prisonniers n'ayant pas commis de crime grave. Léodagan s'indigne et réplique qu'il n'a plus faim.

Arthur et Lancelot ne voient pas où est le problème, c'est une coutume, chaque année ils essayent de vider les prisons. Le brun réplique que chez lui aussi, sauf qu'eux brulent les prisonniers. Les deux autres hommes sont choqués, c'est interdit, en tant que pays fédéré ils n'en ont pas le droit et Léodagan pourrait être arrêté. Celui-ci réplique que c'est une tradition, or Arthur avait dit que les Confédérés pourraient les garder. Ce dernier rétorque que cela dépend lesquelles. Léodagan propose alors un pacte: il respecte la tradition de libérer les prisonniers, et la prochaine fois qu'Arthur viendra en Carmélide, il se soumettra à une des leurs.

Léodagan et Arthur repoussent des ennemis en Carmélide. Alors qu'ils ont presque fini, le beau-père du roi lui demande de s'arrêter là pour sa part et lui explique qu'en tant que chef de l'armée, il doit rentrer dans la maison du chef vaincu où se trouve sa fille. Arthur, qui n'avait pas tout de suite compris, proteste choqué mais Léodagan ne lui laisse pas le choix, c'est la coutume locale et il doit la respecter sous peine de conflit diplomatique. Il lui demande également de se distinguer, cela les changera.

Arthur rentre dans la maison où il rencontre une jeune femme brune souriante et visiblement pas effrayée pour un sou. Le roi est gêné, la fille du chef est détendue et lui demande s'il a été blessé. Elle explique ensuite qu'elle n'est que la cadette mais qu'elle s'est mise d'accord avec sa soeur, aujourd'hui ce sera elle. Aelis rajoute qu'il y gagne d'ailleurs au change. Mais Arthur est mal à l'aise, elle pense qu'il a peur qu'elle raconte ce qu'ils feront, et promet de rester discrète. Le roi préfèrerait qu'ils ne fassent rien mais prétendent que si, Aelis ne comprend pas et se demande si elle ne lui plait pas. Le souverain affirme que si, mais c'est le contexte qui ne lui plait pas. Aelis s'insurge, elle décrit la vie pourrie qu'elle mène ici et refuse de laisser passer une telle chance, un homme propre, beau, en plus c'est le roi Arthur, elle ne le laissera pas partir.

Arthur propose qu'ils mentent aujourd'hui en jouant la scène, puis Aelis deviendra sa maitresse officielle. La jeune femme n'est pas très chaude, mais le roi rétorque que c'est surement la meilleure opportunité de sa vie. Aelis sort alors un couteau pour l'y forcer, le roi menace d'hurler.

Rédigé par Choup37 pour Kaamelott Hypnoseries

Arthur, Léodagan et Lancelot mangent ensemble.

Arthur : Demain, on gracie.
Léodagan : On gracie quoi ?
Lancelot : Les prisonniers. Ceux qu'ont rien fait de gravissime, ils sortent.
Léodagan : C'est pas vrai ! Chaque année vous allez me faire le coup !
Arthur : C'est la coutume.
Lancelot : Tous les ans.
Léodagan : Des canailles en liberté... Allez tiens ! Ça me coupe l'appétit moi.

 

*** Générique ***

 

Arthur : C'est une coutume c'est tout.
Lancelot : Chaque année on essaie de vider les prisons.
Léodagan : Mais en Carmélide aussi on le fait qu'est-ce que vous croyez ! Chaque année on crame toutes les geôles, la saloperie est éliminée, et une nouvelle génération arrive, et ainsi de suite.
Arthur : Normalement vous êtes un pays fédéré, vous avez pas le droit de faire ça !
Lancelot : On pourrait vous faire arrêter d'ailleurs.
Léodagan : Ah bah y ferait beau voir ! C'est une tradition. Quand vous avez fédéré, vous avez dit que les traditions locales seraient respectées.
Arthur : Nan mais attendez ça dépend lesquelles.
Léodagan : Vous savez quoi ? Je vais vous dire un truc. Moi, aujourd'hui je suis chez vous, je respecte les traditions. Demain, je libère tous les saligauds du coin. Et vous, la prochaine fois que vous êtes en Carmélide pour une raison ou pour une autre, vous vous paierez une tradition locale.
Arthur : Une tradition locale ? Laquelle ?
Léodagan : Vous verrez.

 

Léodagan et Arthur repoussent des ennemis en Carmélide.

Léodagan : Allez ! Doit y avoir de la racaille encore dans les maisons du fond! Vous, vous arrêtez là.
Arthur : Quoi ?
Léodagan : Vous êtes en Carmélide ici. Le chef de clan doit rentrer dans la tente du chef de clan vaincu, et euh.. et voilà.
Arthur : Et voilà quoi ?
Léodagan : Bah là y a la fille ainée du chef de clan, et.. voilà.
Arthur : Quoi ? Vous vous foutez de ma gueule ? Alors là vous pouvez aller vous gratter !
Léodagan : Ah, vous n'auriez tout de même pas la délicatesse de venir sur nos terres et de ne pas en respecter les plus anciennes traditions !
Arthur : Je vois pas ce que les traditions viennent foutre là dedans, moi il est tout simplement hors de question !
Léodagan : C'est l'incident diplomatique que vous cherchez ? Si vous respectez pas la coutume locale votre état fédéral il vaut de la merde ! Allez, c'est la maison derrière vous. Et puis et, essayez de vous distinguez pour une fois. Ça nous changera.

Arthur entre dans la maison.

Arthur : Y a quelqu'un ?
Aelis (souriante) : Entrez entrez ! Bonjour !
Arthur (gêné) : Bonjour ! (Il fait tomber quelque chose)
Aelis : Ça va ? Pas trop blessé ?
Arthur : Non ça va. Je vous remercie.
Aelis : Ah oui y a une petite précision, la fille ainée normalement c'est ma sœur, mais on s'est arrangée hein.. aujourd'hui ce sera plutôt moi.
Arthur : D'accord..
Aelis :
Entre nous, vous y gagnez au change, parce que ma sœur, c'est pas la caïd du coin.
Arthur : Tout à fait, parce que moi la tradition euh.. je suis pas bien chaud. 
Aelis: Oui euh.. en rapport à votre réputation ? Ce qu'on fait, on le fait, moi, je le dis à personne.
Arthur : Ah, bah c'est tout à fait curieux, parce que moi je pensais on le fait.. pas, et vous le dites quand même..  à tout le monde.
Aels : On le fait pas ? Mais euh.. c'est quoi le truc ? Vous avez pas envie ? Je suis pas votre type c'est ça..
Arthur : Nan nan, c'est pas la question.. En plus si, mais je vais vous dire un truc, simplement c'est une histoire de contexte.
Aelis : Euh dites ? Vous savez la vie que j'ai ici moi, toute la journée les pieds dans la merde ! Trois heures de sommeil par nuit, une espérance de vie de trente-cinq ans, pour une fois que y en a un qui se pointe, qu'est propre, qui ressemble pas un goret... En plus c'est le roi Arthur ! Nan nan j'suis désolée mais, je vous laisse pas partir comme ça moi.
Arthur : D'accord, sauf que moi le truc c'est que j'ai pas envie !
Aelis : Hé bah forcez-vous ! Vous voulez que je sorte ? Pour que tout le monde voit que je suis même dépeignée, hein ?

 

*** Générique ***

 

Arthur : Pour aujourd'hui, on fait semblant. Vous gueulez, ouais au secours patiti patata, et la tradition est sauvée.
Aelis : Ouais...
Arthur : Et, dans un second temps, je fais de vous une de mes maîtresses officielles. 
Aelis: Sans blague ? Nan mais le truc c'est que, aujourd'hui je m'étais faîte à l'idée moi !
Arthur : Oui enfin, je me fous pas de vous, quand même. Attendez je vous sors de la bouse, le château, la bectance à volonté, tout le bazar.
Aelis (sortant un couteau) : Et si c'est moi qui vous force ?
Arthur : Attention, je vous préviens, j'hurle !

 

FIN

Rédigé par Anonyme22 pour Kaamelott Hypnoseries

Arthur, Léodagan et Lancelot mangent ensemble.

Arthur : Demain, on gracie.
Léodagan : On gracie quoi ?
Lancelot : Les prisonniers. Ceux qu'ont rien fait de gravissime, ils sortent.
Léodagan : C'est pas vrai ! Chaque année vous allez me faire le coup !
Arthur : C'est la coutume.
Lancelot : Tous les ans.
Léodagan : Des canailles en liberté... Allez tiens ! Ça me coupe l'appétit moi.

 

*** Générique ***

 

Arthur : C'est une coutume c'est tout.
Lancelot : Chaque année on essaie de vider les prisons.
Léodagan : Mais en Carmélide aussi on le fait qu'est-ce que vous croyez ! Chaque année on crame toutes les geôles, la saloperie est éliminée, et une nouvelle génération arrive, et ainsi de suite.
Arthur : Normalement vous êtes un pays fédéré, vous avez pas le droit de faire ça !
Lancelot : On pourrait vous faire arrêter d'ailleurs.
Léodagan : Ah bah y ferait beau voir ! C'est une tradition. Quand vous avez fédéré, vous avez dit que les traditions locales seraient respectées.
Arthur : Nan mais attendez ça dépend lesquelles.
Léodagan : Vous savez quoi ? Je vais vous dire un truc. Moi, aujourd'hui je suis chez vous, je respecte les traditions. Demain, je libère tous les saligauds du coin. Et vous, la prochaine fois que vous êtes en Carmélide pour une raison ou pour une autre, vous vous paierez une tradition locale.
Arthur : Une tradition locale ? Laquelle ?
Léodagan : Vous verrez.

 

Léodagan et Arthur repoussent des ennemis en Carmélide.

Léodagan : Allez ! Doit y avoir de la racaille encore dans les maisons du fond! Vous, vous arrêtez là.
Arthur : Quoi ?
Léodagan : Vous êtes en Carmélide ici. Le chef de clan doit rentrer dans la tente du chef de clan vaincu, et euh.. et voilà.
Arthur : Et voilà quoi ?
Léodagan : Bah là y a la fille ainée du chef de clan, et.. voilà.
Arthur : Quoi ? Vous vous foutez de ma gueule ? Alors là vous pouvez aller vous gratter !
Léodagan : Ah, vous n'auriez tout de même pas la délicatesse de venir sur nos terres et de ne pas en respecter les plus anciennes traditions !
Arthur : Je vois pas ce que les traditions viennent foutre là dedans, moi il est tout simplement hors de question !
Léodagan : C'est l'incident diplomatique que vous cherchez ? Si vous respectez pas la coutume locale votre état fédéral il vaut de la merde ! Allez, c'est la maison derrière vous. Et puis et, essayez de vous distinguez pour une fois. Ça nous changera.

Arthur entre dans la maison.

Arthur : Y a quelqu'un ?
Aelis (souriante) : Entrez entrez ! Bonjour !
Arthur (gêné) : Bonjour ! (Il fait tomber quelque chose)
Aelis : Ça va ? Pas trop blessé ?
Arthur : Non ça va. Je vous remercie.
Aelis : Ah oui y a une petite précision, la fille ainée normalement c'est ma sœur, mais on s'est arrangée hein.. aujourd'hui ce sera plutôt moi.
Arthur : D'accord..
Aelis :
Entre nous, vous y gagnez au change, parce que ma sœur, c'est pas la caïd du coin.
Arthur : Tout à fait, parce que moi la tradition euh.. je suis pas bien chaud. 
Aelis: Oui euh.. en rapport à votre réputation ? Ce qu'on fait, on le fait, moi, je le dis à personne.
Arthur : Ah, bah c'est tout à fait curieux, parce que moi je pensais on le fait.. pas, et vous le dites quand même..  à tout le monde.
Aels : On le fait pas ? Mais euh.. c'est quoi le truc ? Vous avez pas envie ? Je suis pas votre type c'est ça..
Arthur : Nan nan, c'est pas la question.. En plus si, mais je vais vous dire un truc, simplement c'est une histoire de contexte.
Aelis : Euh dites ? Vous savez la vie que j'ai ici moi, toute la journée les pieds dans la merde ! Trois heures de sommeil par nuit, une espérance de vie de trente-cinq ans, pour une fois que y en a un qui se pointe, qu'est propre, qui ressemble pas un goret... En plus c'est le roi Arthur ! Nan nan j'suis désolée mais, je vous laisse pas partir comme ça moi.
Arthur : D'accord, sauf que moi le truc c'est que j'ai pas envie !
Aelis : Hé bah forcez-vous ! Vous voulez que je sorte ? Pour que tout le monde voit que je suis même dépeignée, hein ?

 

*** Générique ***

 

Arthur : Pour aujourd'hui, on fait semblant. Vous gueulez, ouais au secours patiti patata, et la tradition est sauvée.
Aelis : Ouais...
Arthur : Et, dans un second temps, je fais de vous une de mes maîtresses officielles. 
Aelis: Sans blague ? Nan mais le truc c'est que, aujourd'hui je m'étais faîte à l'idée moi !
Arthur : Oui enfin, je me fous pas de vous, quand même. Attendez je vous sors de la bouse, le château, la bectance à volonté, tout le bazar.
Aelis (sortant un couteau) : Et si c'est moi qui vous force ?
Arthur : Attention, je vous préviens, j'hurle !

 

FIN

Rédigé par Anonyme22 pour Kaamelott Hypnoseries

Kikavu ?

Au total, 46 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Annaelle19 
15.04.2018 vers 22h

ilusion 
29.10.2017 vers 18h

Valerie42 
08.10.2017 vers 00h

Shilow 
25.05.2017 vers 16h

Annaelle80 
13.04.2017 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Ne manque pas...

Vote pour les HypnoAwards 2018 jusqu'au 26 août !
Jusqu'au 26/08 | Votez nombreux !

Activité récente

Les Gladiateurs
Aujourd'hui à 11:26

Qui est-ce ?
Hier à 17:52

Le Portrait
Hier à 17:19

Sondages
Avant-hier

Canicule
06.08.2018

Carlo Brandt
Hier à 19:24

Pierre Mondy
09.08.2018

Philippe Nahon
08.08.2018

Claire Nadeau
05.08.2018

Actualités
Carlo Brandt au cinéma

Carlo Brandt au cinéma
Le 18 septembre prochain sort dans les salles sombres Vaurient, un drame réalisé par Mehdi Senoussi....

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Nouveau mois, changement de sondage! Celui de juillet vous demandait de choisir votre discipline...

Nouvel épisode virtuel!

Nouvel épisode virtuel!
Envie d'une activité calme avec cette chaleur? Le roi Arthur a ce qu'il vous faut! Une petite...

Volontariat!

Volontariat!
Comme vous avez dû le noter, cela s'active actuellement dans les archives du royaume! Rangement,...

L'intégrale de la série bientôt!

L'intégrale de la série bientôt!
Alerte! Alerte! Le 3 octobre prochain sortira en magasin la toute première intégrale de la série!...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

cinto, Aujourd'hui à 11:40

Notre roi Hanry serait-il un serial killer, un wedding planer, un trader? Qu'en pense-vous? Survivor chez The Tudors.

serieserie, Aujourd'hui à 11:44

Des bannières et des thèmes vous attendent dans les Préférences

noemie3, Aujourd'hui à 14:26

Nouveau sondage sur Summerland, n'hésitez pas à aller voter

Luna25, Aujourd'hui à 15:45

Vous pouvez encore vous inscrire pour le concours de l'été sur Once Upon a Time

Luna25, Aujourd'hui à 15:46

N'hésitez pas à proposer des personnages historiques sur le quartier Legends of Tomorrow

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site