VOTE | 235 fans

#322 : Sillbury Hill II

 

Diffusion : 2006 - M6

Scénario / Réalisation : Alexandre Astier

Soit Guenièvre est une nouvelle fois frappée d'une forme d'urticaire étrange, soit, comme le présume Arthur, elle est encore aller se balader du côté d'un site sacré... ce qui a le don d'énerver le Roi...

Popularité


4.5 - 2 votes

Plus de détails

Dans la salle du trône, Guethenoc est en audience avec le roi et sir Léodagan. Le paysan explique avoir aperçu un objet volant non identifié au-dessus de son champ. Les seigneurs répliquent qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter, pourvu que personne n’entre dans les cercles de culture qui ont sans nul doute apparu. Guethenoc est perplexe mais Arthur et Léodagan refusent de répondre à ses questions sur l’origine de la chose. Le paysan est sommé de quitter la salle.

 

***OUVERTURE***

 

Dans un village, des badauds observent le roi Arthur tambouriner à la porte de la demeure de Guethenoc. Le fermier n’a de cesse de crier des insanités sur la venue imminente de démons qui vont les tuer. Sir Léodagan et ses hommes font fuir les passants, laissant libre cours à Arthur qui défonce la porte. Guethenoc est au lit et reprend ses cris de plus belle. Arthur et Léodagan demandent ce qu’il se passe car des gens ont rapporté l’état du paysan, qui se serait retiré chez lui et hurlerait du soir au matin.

Guethenoc dit qu’il est terrorisé après être allé voir les cercles de culture dans ses terres. Il affirme que les cercles sont des pentacles présageant la venue du Diable. Arthur réplique qu’un pentacle a cinq branches, ce qui n’est pas le cas des cercles. Le paysan est encouragé à reprendre le travail, et surtout de ne parler à quiconque de la chose qu’il a vu s’envoler, sous peine de faire s’imaginer des choses à ses concitoyens. Guethenoc se demande pourquoi les seigneurs n’expliquent pas la situation à la population dans ce cas. Ceux-ci répondent qu’ils ne peuvent pas car les gens sont « trop cons ». Quand Guethenoc dit qu’alors ils peuvent l’expliquer à lui, ils rétorquent qu’ils ne peuvent pas, pour la même raison.

Dans la chambre royale, Guenièvre se gratte, ce qui dérange son mari. Arthur devine qu’elle est encore allée dans un cercle de culture malgré son avertissement. Guenièvre l’avoue, piteuse, et explique qu’on raconte que l’on s’assure le retour de l’être aimé en entrant dans le cercle. Arthur, exaspéré, le réfute et demande à savoir qui est l’être aimé en question. Guenièvre répond que c’est lui. Sauf qu’Arthur n’est parti nulle part. Lorsqu’il le lui fait remarquer, elle dit n’avoir pas réfléchi jusque-là. Il la blâme et reprend sa lecture. Mais sa femme ajoute qu’il y a une possibilité que les gens, sachant que le roi n’est pas parti, s’imaginent que la reine attend le retour d’un autre être aimé… Arthur peine à contenir sa colère lorsqu’il réplique qu’il y aurait en effet une possibilité.

 

***GÉNÉRIQUE***

 

Guenièvre meurt d’envie d’en savoir plus sur la boule orange dont tout le monde parle. Arthur refuse de répondre. Lorsqu‘il est pressé de questions, il déclare simplement que Guenièvre fait partie des gens à qui il ne peut pas le dire.

 

FIN

Rédigé par Merlinelo pour Kaamelott Hypnoseries

Arthur est dans son lit, en train de lire un livre. Guenièvre le rejoint avec un coiffure haute très bizarre.

Arthur (criant en apercevant la coiffure de Guenièvre) : Ahhhhhhh ! Mais qu'est-ce qui s'est passé ?
Guenièvre :
Oh c'est rien, vous inquiétez pas.
Arthur :
Vous avez pris la foudre ?
Guenièvre :
C'est rien je vous dis. Vous occupez pas de ça.
Arthur :
Ah mais je compte pas m'en occuper, je vous rassure. Par contre, vous pouvez partir ?

 

***Générique***

 

Guenièvre : Je me prépare pour un rôle.
Arthur : Un rôle de quoi sans indiscrétion ?
Guenièvre : Cassandre. Cassandre la folle ! Nous interprétons une scène des Troyennes demain au cercle des femmes d'État. Et j'ai fais quelques essais de costumes et de coiffures.
Arthur :
Ah nan mais c'est probant.. Et à part bouffer des tartes aux figues et jouer des trucs pourris, vous faites quoi de capital à votre cercle ?
Guenièvre :
Les Troyennes ? Vous appelez ça des trucs pourris ?
Arthur :
Bah ça peut vite en devenir en tout cas oui.
Guenièvre :
Mais vous n'y connaissez rien.. (rigolant) Occupez vous donc de votre Graal et laissez le théâtre à ceux que ça concerne !
Arthur :
Je vous rappelle quand même qu'au delà de la reine d'Irlande et de cette grosse pouf de duchesse de Calédonie, le théâtre ça concerne aussi le public !
Guenièvre :
De quoi je me mêle à la fin ? Je croyais que vous aimiez pas le théâtre de toute façon !
Arthur :
Bah évidemment que j'aime pas le théâtre, regardez ce qu'on y trouve !

Guenièvre fait de drôles de gestes dans le vide, debout, pour interpréter son rôle. Arthur lève les yeux au ciel.

Arthur : Pfouu..
Guenièvre : Quoi, qu'est-ce que vous soupirez j'ai encore rien dit ?
Arthur : Déjà sans rien dire c'est chiant.
Guenièvre : Cassandre est une folle j'interprète la folie, je vois pas ce qu'il y a de chiant.
Arthur : Cassandre c'est pas une folle, déjà. C'est une pythie.
Guenièvre : Quoi ?
Arthur : C'est une pythie. C'est un médium quoi, elle voit l'avenir. Les Troyennes d'Euripide, hein, on parle bien des mêmes ?
Guenièvre : Oui mais bon.. Un médium on peut bien considérer qu'elle est un peu.. nan ?
Arthur : Ouais, enfin.. encore une fois je vois pas le rapport, mais admettons, ok, d'accord, elle est folle. Et alors ?
Guenièvre : Alors quoi ?
Arthur : Alors c'est tout ce que vous avez trouvé. C'est ça tout le crédit que vous donnez aux fous, ils sont dépeignés. Vous en connaissez des fous ?
Guenièvre : Des vrais fous ?
Arthur : Mais qu'est-ce ça veut dire ça des vrais fous, enfin, les fous ils sont fous par rapport à une norme. Mais pour eux-mêmes c'est les autres qui sont fous. Au théâtre ça existe pas les fous.
Guenièvre : Mais qu'est-ce que je joue, moi alors..
Arthur : Cassandre, son problème, au delà d'être médium, c'est que Apollon lui a craché dans la bouche pour lui ôter tout pouvoir de persuader. Mettez-vous à sa place ! Elle sait des trucs, mais elle peut en persuader personne !
Guenièvre : D'accord mais ça me dit pas ce que je joue !
Arthur : Bon, on va essayer un truc. Je vous donne dix secondes pour me persuader que vous ne m'avez pas épousé par intérêt.
Guenièvre : Comment ?
Arthur : Faites ce que je vous dis. Attention, vous avez le droit qu'à une seule phrase. Top ! (Guenièvre ne dit rien, elle cherche) Voilà ! Ça suffit.
Guenièvre : Quoi, mais j'ai même pas répondu..
Arthur : Vous avez vu l'œil que vous aviez pendant que vous cherchiez ? Cette sensation que quoi que vous allez dire vous seriez pas crue ? Moi je pense que vous devriez chercher plutôt par là. Et allez vous repeigner.

Guenièvre : Tout à l'heure j'étais toute contente de jouer demain, et maintenant je suis à deux doigts d'annuler.
Arthur : Ca vous parait exagéré, c'que j'vous dis ?
Guenièvre : Ben disons que vous devez surement avoir raison mais.. pffou.. A ce compte-là, à chaque fois qu'on monte une pièce faudrait travailler pendant des mois alors !
Arthur : Euh oui, y'en a qui le font.
Guenièvre : Oui mais moi c'est juste comme ça..
Arthur : Nan mais faites-le, faites-le votre truc. Écoutez, moi ce que j'en dis hein.
Guenièvre : A la limite, je garde la gestuelle et j'enlève la coiffure !
Arthur : La gestuelle ? Quelle gestuelle ?
Guenièvre : Bah la gestuelle de la folle.
Arthur : Le truc avec les mains là ? Oh non mais vous déconnez.
Guenièvre : Quoi ? Ca non plus ça va pas ?
Arthur : Ca va pas.. C'est de la merde enfin, depuis quand les fous ils avancent en crabe ? Alors à ce compte-là ceux qui sont saints d'esprit vous les jouez comment ? Tous raides ?
Guenièvre (criant) : Vous êtes vraiment un emmerdeur !
Arthur : Allez vous peigner !

                                                         ***Générique***

Guenièvre : Je ne vous ai absolument pas épousé par intérêt !
Arthur : Oui mais moi je vous crois pas.
Guenièvre : Mais.. mais je vous assure !
Arthur : Ah ! Voilà !
Guenièvre : Voilà quoi ?
Arthur : Ca c'est un début de Cassandre possible.
Guenièvre : Ah.. y faut que je chougne, c'est ça ?

 

FIN

Rédigé par Anonyme22 pour Kaamelott Hypnoseries

Arthur est dans son lit, en train de lire un livre. Guenièvre le rejoint avec un coiffure haute très bizarre.

Arthur (criant en apercevant la coiffure de Guenièvre) : Ahhhhhhh ! Mais qu'est-ce qui s'est passé ?
Guenièvre :
Oh c'est rien, vous inquiétez pas.
Arthur :
Vous avez pris la foudre ?
Guenièvre :
C'est rien je vous dis. Vous occupez pas de ça.
Arthur :
Ah mais je compte pas m'en occuper, je vous rassure. Par contre, vous pouvez partir ?

 

***Générique***

 

Guenièvre : Je me prépare pour un rôle.
Arthur : Un rôle de quoi sans indiscrétion ?
Guenièvre : Cassandre. Cassandre la folle ! Nous interprétons une scène des Troyennes demain au cercle des femmes d'État. Et j'ai fais quelques essais de costumes et de coiffures.
Arthur :
Ah nan mais c'est probant.. Et à part bouffer des tartes aux figues et jouer des trucs pourris, vous faites quoi de capital à votre cercle ?
Guenièvre :
Les Troyennes ? Vous appelez ça des trucs pourris ?
Arthur :
Bah ça peut vite en devenir en tout cas oui.
Guenièvre :
Mais vous n'y connaissez rien.. (rigolant) Occupez vous donc de votre Graal et laissez le théâtre à ceux que ça concerne !
Arthur :
Je vous rappelle quand même qu'au delà de la reine d'Irlande et de cette grosse pouf de duchesse de Calédonie, le théâtre ça concerne aussi le public !
Guenièvre :
De quoi je me mêle à la fin ? Je croyais que vous aimiez pas le théâtre de toute façon !
Arthur :
Bah évidemment que j'aime pas le théâtre, regardez ce qu'on y trouve !

Guenièvre fait de drôles de gestes dans le vide, debout, pour interpréter son rôle. Arthur lève les yeux au ciel.

Arthur : Pfouu..
Guenièvre : Quoi, qu'est-ce que vous soupirez j'ai encore rien dit ?
Arthur : Déjà sans rien dire c'est chiant.
Guenièvre : Cassandre est une folle j'interprète la folie, je vois pas ce qu'il y a de chiant.
Arthur : Cassandre c'est pas une folle, déjà. C'est une pythie.
Guenièvre : Quoi ?
Arthur : C'est une pythie. C'est un médium quoi, elle voit l'avenir. Les Troyennes d'Euripide, hein, on parle bien des mêmes ?
Guenièvre : Oui mais bon.. Un médium on peut bien considérer qu'elle est un peu.. nan ?
Arthur : Ouais, enfin.. encore une fois je vois pas le rapport, mais admettons, ok, d'accord, elle est folle. Et alors ?
Guenièvre : Alors quoi ?
Arthur : Alors c'est tout ce que vous avez trouvé. C'est ça tout le crédit que vous donnez aux fous, ils sont dépeignés. Vous en connaissez des fous ?
Guenièvre : Des vrais fous ?
Arthur : Mais qu'est-ce ça veut dire ça des vrais fous, enfin, les fous ils sont fous par rapport à une norme. Mais pour eux-mêmes c'est les autres qui sont fous. Au théâtre ça existe pas les fous.
Guenièvre : Mais qu'est-ce que je joue, moi alors..
Arthur : Cassandre, son problème, au delà d'être médium, c'est que Apollon lui a craché dans la bouche pour lui ôter tout pouvoir de persuader. Mettez-vous à sa place ! Elle sait des trucs, mais elle peut en persuader personne !
Guenièvre : D'accord mais ça me dit pas ce que je joue !
Arthur : Bon, on va essayer un truc. Je vous donne dix secondes pour me persuader que vous ne m'avez pas épousé par intérêt.
Guenièvre : Comment ?
Arthur : Faites ce que je vous dis. Attention, vous avez le droit qu'à une seule phrase. Top ! (Guenièvre ne dit rien, elle cherche) Voilà ! Ça suffit.
Guenièvre : Quoi, mais j'ai même pas répondu..
Arthur : Vous avez vu l'œil que vous aviez pendant que vous cherchiez ? Cette sensation que quoi que vous allez dire vous seriez pas crue ? Moi je pense que vous devriez chercher plutôt par là. Et allez vous repeigner.

Guenièvre : Tout à l'heure j'étais toute contente de jouer demain, et maintenant je suis à deux doigts d'annuler.
Arthur : Ca vous parait exagéré, c'que j'vous dis ?
Guenièvre : Ben disons que vous devez surement avoir raison mais.. pffou.. A ce compte-là, à chaque fois qu'on monte une pièce faudrait travailler pendant des mois alors !
Arthur : Euh oui, y'en a qui le font.
Guenièvre : Oui mais moi c'est juste comme ça..
Arthur : Nan mais faites-le, faites-le votre truc. Écoutez, moi ce que j'en dis hein.
Guenièvre : A la limite, je garde la gestuelle et j'enlève la coiffure !
Arthur : La gestuelle ? Quelle gestuelle ?
Guenièvre : Bah la gestuelle de la folle.
Arthur : Le truc avec les mains là ? Oh non mais vous déconnez.
Guenièvre : Quoi ? Ca non plus ça va pas ?
Arthur : Ca va pas.. C'est de la merde enfin, depuis quand les fous ils avancent en crabe ? Alors à ce compte-là ceux qui sont saints d'esprit vous les jouez comment ? Tous raides ?
Guenièvre (criant) : Vous êtes vraiment un emmerdeur !
Arthur : Allez vous peigner !

                                                         ***Générique***

Guenièvre : Je ne vous ai absolument pas épousé par intérêt !
Arthur : Oui mais moi je vous crois pas.
Guenièvre : Mais.. mais je vous assure !
Arthur : Ah ! Voilà !
Guenièvre : Voilà quoi ?
Arthur : Ca c'est un début de Cassandre possible.
Guenièvre : Ah.. y faut que je chougne, c'est ça ?

 

FIN

Rédigé par Anonyme22 pour Kaamelott Hypnoseries

Kikavu ?

Au total, 46 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Annaelle19 
15.04.2018 vers 22h

ilusion 
29.10.2017 vers 18h

Valerie42 
08.10.2017 vers 00h

Shilow 
25.05.2017 vers 16h

Annaelle80 
13.04.2017 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Ne manque pas...

Vote pour les HypnoAwards 2018 jusqu'au 26 août !
Jusqu'au 26/08 | Votez nombreux !

Activité récente

Les Gladiateurs
Aujourd'hui à 00:38

Qui est-ce ?
Hier à 16:48

Le Portrait
Avant-hier

Sondages
12.08.2018

Canicule
06.08.2018

Carlo Brandt
Avant-hier

Pierre Mondy
09.08.2018

Philippe Nahon
08.08.2018

Claire Nadeau
05.08.2018

Actualités
Carlo Brandt au cinéma

Carlo Brandt au cinéma
Le 18 septembre prochain sort dans les salles sombres Vaurient, un drame réalisé par Mehdi Senoussi....

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Nouveau mois, changement de sondage! Celui de juillet vous demandait de choisir votre discipline...

Nouvel épisode virtuel!

Nouvel épisode virtuel!
Envie d'une activité calme avec cette chaleur? Le roi Arthur a ce qu'il vous faut! Une petite...

Volontariat!

Volontariat!
Comme vous avez dû le noter, cela s'active actuellement dans les archives du royaume! Rangement,...

L'intégrale de la série bientôt!

L'intégrale de la série bientôt!
Alerte! Alerte! Le 3 octobre prochain sortira en magasin la toute première intégrale de la série!...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

serieserie, Hier à 11:44

Des bannières et des thèmes vous attendent dans les Préférences

noemie3, Hier à 14:26

Nouveau sondage sur Summerland, n'hésitez pas à aller voter

Luna25, Hier à 15:45

Vous pouvez encore vous inscrire pour le concours de l'été sur Once Upon a Time

Luna25, Hier à 15:46

N'hésitez pas à proposer des personnages historiques sur le quartier Legends of Tomorrow

Flora12, Hier à 17:29

Le quartier Sanctuary fête ses 8 ans et vous propose des jeux. Venez vous amuser avec nous

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site