VOTE | 235 fans

#219 : L'absolution

livre 2 épisode 19

Diffusion : 2005 - M6

Scénario / Réalisation : Alexandre Astier

Le répurgateur arrive à Kaamelott pour initier Arthur à la confession, pratique chrétienne dont il a lui-même une conception pour la moins spéciale...

Guest : Elie Semoun.

Popularité


5 - 2 votes

Plus de détails

Au château, Vénec essaie de convaincre Arthur de s'équiper en objet de torture. Mais le Roi ne veut pas car il n'aime pas les actes de torture.

 

*** Générique ***

 

Le répurgateur arrive dans la salle où se trouve Vénec et Arthur. Ce dernier lui demande de partir, mais le religieux insiste, car Arthur ne se serait jamais confessé. Voyant l'état du répurgateur, il demande à Vénec de partir pour qu'il puise aller se confesser.

 

Le répurgateur confesse Arthur. Mais Arthur ne sait pas quoi dire, il ne sait même pas ce qui est interdit par la religion. Le répurgateur donne l'exemple du crime. Le Roi lui dit qu'évidemment, il a tué des ennemis lors de combat. Le répurgateur va alors lui expliquer que si cela a été effectué lors de guerre pour défendre les valeurs de l'Eglise, il peut tuer, voire même faire acte de cruauté. Arthur va jusqu'à lui demander s'il en est sûr, car il trouve cela étrange.

 

Arthur ne sait plus quoi dire d'autre. Mais le répurgateur veut des détails sanglants. Il est émerveillé par les actes de cruauté. Arthur va vite s'en apercevoir. Il va donc demander au répurgateur si lui se confesse quelques fois. Mais cela n'est apparemment pas prévu, car "lorsque c'est pour l'Eglise on a le droit".

 

*** Générique ***

 

Retour dans la salle avec Vénec et Arthur. Le Roi demande au marchand s'il a déjà tué, car désormais, il faut demander pardon à Dieu si l'on commet un crime. Vénec lui répond qu'il n'a jamais tué personne, mais qu'il vend des armes qui servent à tuer. Vénec se demande si cela compte.

En voix off, Arthur dit qu'il ne sait pas mais qu'il va demander.

Rédigé par Aelis pour Kaamelott Hypnoseries

Venec et Arthur discutent dans une salle du château.

Venec : Question torture, c’est quand même vous le moins bien équipé.

Arthur : Ben oui, j’aime pas ça la torture.

Venec : Prenez au moins une vierge de fer !

Arthur : Mais ça sert à quoi ce machin ?

Venec : C’est pour les femmes qui trompent leur mari. On les enferme dedans, pis ça les perce avec des pointes ! Des p’tites pointes.

Arthur (grimaçant) : Nan, mais ici elles sont pas punis les femmes qui trompent leur mari.

Venec (levant les yeux aux ciels) : Ah ouais, ben si vous faites n’importe quoi la justice, on s’en sortira pas, c’est sûr.

Générique

Le répurgateur rentre avec fracas dans la pièce où se trouvent Arthur et Venec.

Le répurgateur (hurlant et menaçant) : Au bûcher, Démon, expire tes fautes !

Arthur : Foutez le camp, je travaille !

Le répurgateur : Mais Sir, mais qu’est-ce que j’apprends de manière inopinée ?

Arthur : Quoi encore ?

Le répurgateur : Mais la rumeur colporte que vous ne vous êtes jamais confessé ! Mais enfin je ne puis imaginer qu’un homme tel que vous, de votre statut, n’est jamais…

Arthur (lui coupant la parole) : Que je ne me suis jamais quoi ? J’ai pas compris.

Le répurgateur : Mais la confession, Sir ! Sans confession, point de salut, sans salut, point de… ne sert à rien qui ne sait partir…

Arthur : Attendez, attendez, attendez, attendez. Qu’est-ce que c’est que cette nouvelle histoire. Ca presse forcément à la minute ?

Le répurgateur : Mais Sir, vous n’êtes pas conscient des réalités ! Votre âme est noire, noire actuellement ! Noire comme la vipère, noire comme le petit phacochère ! Vous savez les p’tits phacochères…

Arthur : C’est bon, c’est bon ! (à Venec) : Euh… Cassez-vous.

Venec : Ben oui, mais…

Le répurgateur (le coupant) : Ne te mets pas en dehors du chemin de la rédemption, Satan !

Venec (à Arthur) : Non mais sérieux Sir…

Le répurgateur : Au bûcher !

Arthur : Non mais toutes façons, tirez-vous ! Quand il est comme ça on peut rien faire.

Venec : Ben c’est con…

Le répurgateur : Satanique !

Le répurgateur se met à cracher en direction de Venec et à grogner.

***

Arthur se confesse au répurgateur.

Le répurgateur : La confession, Sir ! Faut se lancer, faut dire ! La confession ! Je confesse, que… Allez vas-y, j’t’écoute !

Arthur : Mais moi j’en sais rien. Qu’est-ce que vous m’avez dit qu’était interdit, déjà ?

Le répurgateur : Ben, le crime par exemple ! Est-ce que vous avez provoqué personnellement le décès d’une personne ? J’vous écoute, allez-y !

Arthur : Ah ben oui !

Le répurgateur : Ah oui. Parce que là, c’est pas joli joli. Dans quelle condition, le meurtre ?

Arthur : Pff, ben dans quelle condition… C’était la guerre, quoi !

Le répurgateur : Ah oui ? Attention parce que la guerre, c’est pas pareil.

Arthur : Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Vous me demandez si j’ai tué, j’vous réponds !

Le répurgateur : Oui mais c’était une guerre pour quoi ? Par exemple si c’est pour défendre les valeurs de l’église, ça c’est bien ! Là, même, vous pouvez faire preuve de cruauté ! J’vous y encourage.

Arthur : D’accord.

Le répurgateur : Et dans quelles circonférences à peu près, ça a eu lieu.

Arthur : J’sais pas, on devait être sur une piste pour le Graal…

Le répurgateur : Le Graal ? Ah c’est bien ça, le Graal ! Ben ça y faut m’le dire avant ! Le graal, ça c’est bien, c’est bon ! Même si y’a des gens qui vous barrent la route, vous pouvez les mettre au bûcher par exemple. Vous en brûler quelques-uns…Là, vous pouvez être... La cruauté ! Ça s’est bien, ça c’est bon !

Arthur : Mais vous êtes sûr de ça ?

Le répurgateur : Quand vous brûlé une personne, vous avez un point. Brulé, un point. Brûlé, un point. Vous pouvez même… Moi j’le fait souvent, ça ! J’brûle.

***

Arthur : Mais qu’est-ce que vous voulez que j’vous dise, moi ! On les a dérouillés, c’est tout !

Le répurgateur (admiratif) : Ah oui, mais vous les avez fait gueuler un peu, non ?

Arthur : Ah ben, ils étaient pas frais, c’est sûr.

Le répurgateur (tout sourire) : Ah oui ? Y’en a qui couinaient, qui couinaient comme ça là, ça pissait le sang un peu, non ?

Arthur : Oui, un peu sûrement.

Le répurgateur : Ouais ! Et certains qui pleuraient leur mère ? Ca j’aime bien !

Arthur (réfléchissant) : Ca, j’sais plus.

Le répurgateur (de plus en plus joyeux) : Ah ! Ouais, ça j’aime bien quand y font "Maman ! Maman ! Maman !" Et pan ! Un coup sur le crane qui éclate ! Ça c’est bien ça, j’aime bien.

Arthur : Et vous, vous vous confessé jamais, vous ?

Le répurgateur : Moi ? Non, non non, non non. Moi, c’est pour l’église. Quand c’est pour l’église, vous voyez, on a le droit. On a le droit, c’est comme ça. C’est le système.

Arthur : Même de cramer ?

Le répurgateur : Ah oui, de cramer, surtout c’est beau, de cramer. Oh la la !

Générique

Arthur est de nouveau avec Venec.

Arthur : Est-ce que vous avez déjà tué ?

Venec : Euh… Non.

Arthur : Parce que maintenant, vous savez que quand on tue, il faut demander pardon à Dieu ?

Venec : Ah. Par contre, j’ai vendu des armes qui ont servi à tuer ! Ça compte ça ?

Arthur en voix off : J’sais pas, faudrait que je demande !

Rédigé par Aelis pour Kaamelott Hypnoseries

Venec et Arthur discutent dans une salle du château.

Venec : Question torture, c’est quand même vous le moins bien équipé.

Arthur : Ben oui, j’aime pas ça la torture.

Venec : Prenez au moins une vierge de fer !

Arthur : Mais ça sert à quoi ce machin ?

Venec : C’est pour les femmes qui trompent leur mari. On les enferme dedans, pis ça les perce avec des pointes ! Des p’tites pointes.

Arthur (grimaçant) : Nan, mais ici elles sont pas punis les femmes qui trompent leur mari.

Venec (levant les yeux aux ciels) : Ah ouais, ben si vous faites n’importe quoi la justice, on s’en sortira pas, c’est sûr.

Générique

Le répurgateur rentre avec fracas dans la pièce où se trouvent Arthur et Venec.

Le répurgateur (hurlant et menaçant) : Au bûcher, Démon, expire tes fautes !

Arthur : Foutez le camp, je travaille !

Le répurgateur : Mais Sir, mais qu’est-ce que j’apprends de manière inopinée ?

Arthur : Quoi encore ?

Le répurgateur : Mais la rumeur colporte que vous ne vous êtes jamais confessé ! Mais enfin je ne puis imaginer qu’un homme tel que vous, de votre statut, n’est jamais…

Arthur (lui coupant la parole) : Que je ne me suis jamais quoi ? J’ai pas compris.

Le répurgateur : Mais la confession, Sir ! Sans confession, point de salut, sans salut, point de… ne sert à rien qui ne sait partir…

Arthur : Attendez, attendez, attendez, attendez. Qu’est-ce que c’est que cette nouvelle histoire. Ca presse forcément à la minute ?

Le répurgateur : Mais Sir, vous n’êtes pas conscient des réalités ! Votre âme est noire, noire actuellement ! Noire comme la vipère, noire comme le petit phacochère ! Vous savez les p’tits phacochères…

Arthur : C’est bon, c’est bon ! (à Venec) : Euh… Cassez-vous.

Venec : Ben oui, mais…

Le répurgateur (le coupant) : Ne te mets pas en dehors du chemin de la rédemption, Satan !

Venec (à Arthur) : Non mais sérieux Sir…

Le répurgateur : Au bûcher !

Arthur : Non mais toutes façons, tirez-vous ! Quand il est comme ça on peut rien faire.

Venec : Ben c’est con…

Le répurgateur : Satanique !

Le répurgateur se met à cracher en direction de Venec et à grogner.

***

Arthur se confesse au répurgateur.

Le répurgateur : La confession, Sir ! Faut se lancer, faut dire ! La confession ! Je confesse, que… Allez vas-y, j’t’écoute !

Arthur : Mais moi j’en sais rien. Qu’est-ce que vous m’avez dit qu’était interdit, déjà ?

Le répurgateur : Ben, le crime par exemple ! Est-ce que vous avez provoqué personnellement le décès d’une personne ? J’vous écoute, allez-y !

Arthur : Ah ben oui !

Le répurgateur : Ah oui. Parce que là, c’est pas joli joli. Dans quelle condition, le meurtre ?

Arthur : Pff, ben dans quelle condition… C’était la guerre, quoi !

Le répurgateur : Ah oui ? Attention parce que la guerre, c’est pas pareil.

Arthur : Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Vous me demandez si j’ai tué, j’vous réponds !

Le répurgateur : Oui mais c’était une guerre pour quoi ? Par exemple si c’est pour défendre les valeurs de l’église, ça c’est bien ! Là, même, vous pouvez faire preuve de cruauté ! J’vous y encourage.

Arthur : D’accord.

Le répurgateur : Et dans quelles circonférences à peu près, ça a eu lieu.

Arthur : J’sais pas, on devait être sur une piste pour le Graal…

Le répurgateur : Le Graal ? Ah c’est bien ça, le Graal ! Ben ça y faut m’le dire avant ! Le graal, ça c’est bien, c’est bon ! Même si y’a des gens qui vous barrent la route, vous pouvez les mettre au bûcher par exemple. Vous en brûler quelques-uns…Là, vous pouvez être... La cruauté ! Ça s’est bien, ça c’est bon !

Arthur : Mais vous êtes sûr de ça ?

Le répurgateur : Quand vous brûlé une personne, vous avez un point. Brulé, un point. Brûlé, un point. Vous pouvez même… Moi j’le fait souvent, ça ! J’brûle.

***

Arthur : Mais qu’est-ce que vous voulez que j’vous dise, moi ! On les a dérouillés, c’est tout !

Le répurgateur (admiratif) : Ah oui, mais vous les avez fait gueuler un peu, non ?

Arthur : Ah ben, ils étaient pas frais, c’est sûr.

Le répurgateur (tout sourire) : Ah oui ? Y’en a qui couinaient, qui couinaient comme ça là, ça pissait le sang un peu, non ?

Arthur : Oui, un peu sûrement.

Le répurgateur : Ouais ! Et certains qui pleuraient leur mère ? Ca j’aime bien !

Arthur (réfléchissant) : Ca, j’sais plus.

Le répurgateur (de plus en plus joyeux) : Ah ! Ouais, ça j’aime bien quand y font "Maman ! Maman ! Maman !" Et pan ! Un coup sur le crane qui éclate ! Ça c’est bien ça, j’aime bien.

Arthur : Et vous, vous vous confessé jamais, vous ?

Le répurgateur : Moi ? Non, non non, non non. Moi, c’est pour l’église. Quand c’est pour l’église, vous voyez, on a le droit. On a le droit, c’est comme ça. C’est le système.

Arthur : Même de cramer ?

Le répurgateur : Ah oui, de cramer, surtout c’est beau, de cramer. Oh la la !

Générique

Arthur est de nouveau avec Venec.

Arthur : Est-ce que vous avez déjà tué ?

Venec : Euh… Non.

Arthur : Parce que maintenant, vous savez que quand on tue, il faut demander pardon à Dieu ?

Venec : Ah. Par contre, j’ai vendu des armes qui ont servi à tuer ! Ça compte ça ?

Arthur en voix off : J’sais pas, faudrait que je demande !

Rédigé par Aelis pour Kaamelott Hypnoseries

Kikavu ?

Au total, 51 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Raven39 
11.11.2018 vers 10h

Aloha81 
29.07.2018 vers 15h

Annaelle19 
15.04.2018 vers 22h

ilusion 
29.10.2017 vers 18h

Valerie42 
08.10.2017 vers 00h

Shilow 
25.05.2017 vers 16h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Calendriers du mois!

Calendriers du mois!
Le calendrier du mois est arrivé, et cette fois il est offert par Choup37! Noel est à l'honneur,...

Nouveau sondage !

Nouveau sondage !
Le dernier sondage vous demandait de choisir quelle couleur symbolisait pour vous l'automne: à 50%,...

Le secret de la potion magique!

Le secret de la potion magique!
C'est hier 5 décembre 2018 qu'est sorti au cinéma Astérix: Le secret de la potion magique! Une...

Continuer | Bande Annonce

Continuer | Bande Annonce
La bande annonce du film Continuer de Joachim Lafosse avec Virginie Efira vient de faire son...

Alexandre Astier dans Quotidien !

Alexandre Astier dans Quotidien !
Ce soir, Alexandre Astier sera l'invité de l'émission Quotidien pour parler d'Astérix - Le Secret de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Xanaphia, Hier à 18:15

Les derniers de Seal Team sont dispo sur 6play ! Par contre Quantico pas encore....

choup37, Hier à 20:02

Nouveau sondage sur Merlin, Kaamelott, DW! Calendriers à commenter aussi, et même pdm ^^

Sydney, Hier à 20:11

nouveau sondage sur le quartier vampire diaires spécial fêtes de fin d'années ! venez voter !

choup37, Hier à 21:44

Plus que 4 votes pour valider la bannière de ma sorcière bien aimée

choup37, Hier à 21:45

Les votes du monde de joan ont aussi besoin d'être aidés

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site