260 fans | Vote

#534 : La Supplique

La régence de Léodagan fait peur à Loth d'Orcanie et à sa femme Anna, qui craignent d'être executés alors qu'Arthur y avait renoncé. Ils font donc route vers la taverne où font étape Arthur et Guenièvre.

Popularité


5 - 1 vote

Plus de détails

Guenièvre rejoint Arthur au comptoir de la taverne. Elle le trouve attablé en compagnie du tavernier, en train de manger. Elle se plaint de la chaleur de la chambre, et de l’odeur. Les deux hommes lui expliquent que c’est la faute de Karadoc, et la dégoûtent. 

Une fois le tavernier parti, Guenièvre se rapproche de son mari et tente une approche séductrice. Il lui propose à manger, et elle lui répond par des bruits de bouche. Déconcerté, le roi finit par lâcher l’affaire, et sa femme rit.

Loth s’agite, au grand agacement de sa femme. Il se plaint du voyage qui est pour lui trop long. Anna se moque, il a toujours eu peur de voyager la nuit. Ils échangent des propos obscènes, avant que le cocher n’annonce qu’ils sont arrivés à destination. Loth demande à sa femme si elle est sûre de son coup, et elle lui répond que quand on veut être sûr de son coup, on est agriculteur, pas chef politique.

Guenièvre discute avec Arthur de l’attraction qu’il a pour Dame Mevanwi. Le roi n’est pas sûr de vouloir discuter de ce sujet, mais sa femme n’est pas vexée. Elle lui propose basiquement de le faire à trois: d’abord avec Mevanwi puis avec elle. Ecoeuré, Arthur la coupe en pleine phrase et lui fait comprendre d’aller se coucher. Il se dirige vers son lit. Guenièvre est penaude.

Alors que tout le monde dort, le tavernier vient réveiller le roi, car quelqu’un veut le voir. Le bruit énerve tout le monde, et alors qu’il tente d’en savoir plus, il se fait crier dessus par le groupe. Il sort avec difficulté du lit, ulcéré.

Arthur descend les escaliers et tombe nez à nez avec Loth. Il est prêt à s’en prendre à lui mais le traître lui explique que cette fois, la situation n’est pas de son fait. Alors que le roi est sur le point de le frapper, il est interrompu dans son élan par l’ombre de sa demie-sœur, assise à une des tables de l’établissement. Sa vue semble le mettre dans un état de transe. Le frère et la soeur se dévisagent comme deux animaux sauvages, prêts à se détruire à tout moment. Le tavernier est terrifié, et Loth lui explique qu’il ne faut surtout pas s’en mêler, car les deux êtres sont comme leur mère, inflexibles et indomptables. Le tavernier est stupéfait de découvrir ce lien de parenté. Arthur et Anna confirment en cœur qu’ils n’ont que leur mère en commun, et envoient se coucher Loth et le tavernier. L’ambiance est polaire, et les deux concernés fuient sans demander leur reste.

Arthur pensait être en froid avec sa demi-sœur et ne comprend pas la raison de sa présence. Elle lui déclare qu’il n’usurpe déjà plus son trône, même s' il est toujours un fils d’assassin, et un bâtard. Ecoeuré, Arthur est sur le point de terminer la conversation. Morte de peur, Anna lui explique alors que Léodagan l’a mise à mort, tout comme son mari. Elle vient lui demander de l’aide. Le roi est stupéfait par son audace, et déclare que la seule personne plus salope qu’elle sur cette terre est leur mère.

Guenièvre ne parvient pas à dormir sans Arthur, elle se questionne sur l’identité des personnes venues lui rendre visite et réveille Mevanwi. Endormie, celle-ci n’est pas d’une grande aide, et ne paraît pas particulièrement inquiète.

Anna demande à Arthur quelle est sa réponse. Ce dernier ne veut plus se mêler des affaires de Kaamelott, tout ça l’indiffère. Livide, Anna refuse de le supplier. Arthur lui répond qu’il se moque de ses histoires. Il lui fait aussi remarquer que lui demander de l’aide après tant d’années d’insultes démontre à quelle point elle n’a aucune dignité. Enragée, Anna sort alors une dague de son manteau. Avant qu’Arthur n’ait eu le temps de la neutraliser, Loth fait irruption et le foudroie avec une bague magique qui le propulse à terre. Alors qu’Anna est sur le point d’’achever le roi, Loth tombe soudainement au sol. La reine d’Orcanie se retourne et se retrouve nez à nez avec Guenièvre, armée d’un balai. La jeune femme la frappe à son tour, sauvant son mari in extremis. Ce dernier se relève, sous le choc.

Loth et Anna retournent en Orcanie, le visage gonflé par les coups. Anna s’en prend à son mari car il n’a pas vu Guenièvre arriver. Elle le traite de zéro, mais pour lui ça fait longtemps que c’est un fait établi. Cependant, dans le contexte c’est encore pire. Elle lui ordonne de se taire jusqu’en Orcanie, ce à quoi il répond qu’au pays il n’aura pas non plus le droit de parler.

Guenièvre cherche Arthur. En descendant les escaliers, elle le découvre attablé au comptoir de l'établissement. Il mange en compagnie du tavernier.

Guenièvre (une lampe à la main): Vous êtes là?

Arthur&Tavernier: Ouais.

Guenièvre: Mais qu’est ce que vous faites, vous dormez pas?

Arthur: Bah, vous non plus.

Guenièvre: C’est-à-dire, je trouve cette chaleur difficilement supportable.

Tavernier: A soixante dans une remise, il fait chaud, c’est sûr.

Guenièvre: Et puis, y a une odeur pestilentielle, je sais pas exactement ce que ça sent…

Arthur: Le pet.

Guenièvre: Pardon?

Tavernier: Le pet. Ca sent le pet.

Guenièvre: Mais, mais qu’est ce qu’ils ont, ils sont malades?

Les deux hommes se dévisagent et se tournent d’un même mouvement vers la reine.

Arthur: Non mais heu, y en a qu’un qui pête.

Guenièvre (chuchote): Non mais, l’odeur ne s’en va jamais! (se dirige vers eux)

Tavernier: Oui, non non, mais parce que, il, parce que bon, il pête mais heu, oui hein! Sans discontinuer.

Arthur (parle en même temps): Non mais si. Oui! Voilà. C’est…

Guenièvre: Sans discontinuer? Mais c’est affreux.

Arthur: Ah! (se replace face à la table)

Tavernier: C’est mieux comme ça. (se retourne aussi)

Arthur: Avec tous les gazs de fermentation qu’il accumule… Il est obligé de loufer! Sans ça il serait parfaitement sphérique. (mime une boule avec ses mains)

Tavernier: Et puis on pourrait pas s’approcher de lui avec une bougie, sans risquer de faire sauter la cabane!

Arthur: Ah… (la reine a l’air dégoûtée) 

Tavernier: Bon! Et bah les petits lapins, c’est pas le tout, mais demain il fait jour. (il se lève) Allez! Heu dites heu, vous remettrez bien le, pain dans le torchon.

Arthur approuve d’un hochement de tête. Le tavernier monte se coucher et passe juste à côté de la reine. Elle lui sourit et dès qu’il est parti, se compose une posture pour paraitre plus sûre d’elle. D’abord hésitante, elle se dirige ensuite d’un pas séducteur vers le roi.

Guenièvre: Qu’est ce que vous mangeeez? (souriante, se rapproche de son mari)

Arthur: Un bout de pain.

Guenièvre: Un bout de pain… Tout seul?

Arthur: Non.

Guenièvre: Un bout de pain avec quoi dessus?

Arthur: Avec un bout de viande. Vous en voulez? (sa femme émet un bruit de bouche) Quoi prr? (elle recommence) Je, quoi, je vous fais une tartine ou pas? (elle recommence) Mais quoi, prrr? (elle émet à nouveau le même son, Arthur fait un geste de la main pour dire qu’il abandonne)

Guenièvre: Bon alleeeeez… (elle vient gentiment frapper son mari à l’épaule, et se colle à lui)

Arthur: Mais quoi allez? Vous en voulez ou vous en voulez pas? (même son) Ooooh… (sa femme rit)

***

 

Dans la carriole. Loth se penche en avant et regarde autour de lui, l’air nerveux. 

Anna (affalée): Qu’est ce que vous avez à vous agiter, imbécile?

Loth: Je m’agite pas!

Anna: Vous vous agitez. Vous respirez fort et vous sentez la sueur.

Loth: Bah j’en ai marre! Il est interminable ce périple. Voilà deux jours qu’on est parti, maintenant il fait nuit noire, et on est toujours coincé là-dedans à se faire secouer comme des salades.

Anna: Vous avez les jetons? (sourire moqueur)

Loth (hausse les épaules, rit nerveusement): Les jetons! Oui, j’ai les jetons que les chevaux nous lâchent! A ce train-là ils vont nous claquer dans les pattes au milieu de nul part, on sera bien avancé!

Anna: Vous avez les jetons parce qu’il fait nuit. Vous avez toujours eu les jetons de voyager la nuit. Vous êtes une gigantesque tarlouze.

Loth: J’aime autant vous dire que, quand une bande de détrousseurs embusqués nous tombera sur la viande, et qu’il lui prendra le goût, de vous passer dessus en file indienne, je lèverai pas le petit doigt.

Anna: C’est pourtant bien la seule chose que vous seriez capable de lever.

Loth est sans voix. Sa femme le dévisage avec un sourire mauvais. Quelqu’un frappe la portière située à côté de lui et il sursaute, paniqué.

Cocher: Sire, nous arrivons bientôt à destination.

Loth: Ah! Il m’a fait peur, ce con. Vous êtes sûre que vous allez pas regretter? Je veux dire, vous êtes sûre de votre coup?

Anna: Quand on veut être sûre de son coup, mon petit bonhomme, on plante des carottes, on joue pas les chefs d’état. (Loth hoche la tête, vexé et pensif)

***

 

Arthur et sa femme remontent dans leur chambre. Guenièvre tient son mari par le bras.

Guenièvre: Dites, je voulais vous demander une chose…

Arthur: Quoi?

Guenièvre: Heu, Dame Mevanwi elle vous a toujours inspiré pour heu…

Arthur: Pour?

Guenièvre: Bah, pour heu…

Arthur: Ah. Heu bah oui oui plutôt oui.

Guenièvre: Et, et moi non.

Arthur: Ah oui non mais attendez. Je suis pas certain d’avoir envie d’avoir cette, conversation… (se dirige vers la porte de la chambre)

Guenièvre: Ah non non non non mais tout va bien! Simplement je me demandais… (Arthur lui fait signe de parler moins fort) Je me demandais, si on aurait pas pu profiter d’être à trois dans le même lit, pour que vous commenciez par elle, et qu’au bout d’un moment, quand vous êtes bien, hop, vous trans…

Arthur: Voilà, c’est ça. Donc c’est, donc chut parce qu’en fait ce que vous allez faire heu, vous n’allez pas terminer cette phrase. (la fixe durant plusieurs secondes, le doigt levé, comme pour faire passer un message) Fermez la porte. (se dirige vers le lit, Guenièvre est penaude)

***

 

Tout le monde dort. Le tavernier frappe à la porte de la chambre des Semi-Croustillants.

Tavernier: Sire Arthur! (tout le monde proteste dans son sommeil) Sire Arthur! Sire Arthur!!

Arthur: M’appelez pas sire hein… (Kadoc a fait tomber la table sur laquelle il travaillait et fixe un point devant lui, désorienté) 

Tavernier: SIRE ARTHUR! (les murmures de protestation augmentent)

Arthur: Qu’est ce… Quoi? Mais qu’est ce qui se passe?!

Tavernier: Il faut que vous descendiez, y a quelqu’un qui veut vous voir.

Arthur: Quelqu’un qui veut me voir, maintenant?!

Merlin: Oh vous pouvez aller discuter ailleurs?

Tavernier: Heu c’est des bourgeois.

Arthur: Mais quels bourgeois?

Karadoc: Mais allez-y, vous verrez bien!!!

Arthur: Oui bon bah, ça va hé! Doucement les basses hein. (s’extirpe du lit)

Guenièvre: Ohohohohoh!

Arthur (bloqué par la jambe de sa femme): Non mais enlevez ça.

Guenièvre: Oh mais c’est…

***

 

Arthur descend au rez-de-chaussée, muni d’une lampe de chevet. Loth et le tavernier se dirigent vers lui. Le roi d'Orcanie semble mal à l’aise, son sourire est crispé. Quant au tavernier, il est apeuré.

Arthur (ahuri): Qu’est ce que vous foutez là, salopard? (yeux écarquillés)

Loth: Ah ouais. Quand même.

Arthur: Quoi quand même? (regard dangereux)

Loth: Remarquez, je me doutais qu’on se tomberait pas les bras, seulement cette fois c’est pas à moi qu’il faut vous en prendre.

Arthur: Bon. A quel sujet?

Loth: Au sujet de ma présence. C’est pas de mon fait.

Arthur: Qu’est ce que vous êtes encore en train de me monter comme turbin?

Loth (rire sans joie): Vous savez, en ce qui vous concerne, j’ai plus tellement de turbin à monter. Du temps des écarts regrettables c’est au roi que je m’attaquais! Maintenant que c’est plus vous… 

Arthur: Maintenant que c’est plus moi je ne suis plus tenu à la justice, ni au protocole, ni à la procédure, si j’ai envie de vous faire passer à travers la porte sans même l’ouvrir, je verrais difficilement ce qui pourrait m’en empêcher!

Tout en parlant, il se dirige vers le traitre, qui recule prudemment. Le tavernier fait de même, caché derrière Loth.

Loth: Heu, avant de vous lancer dans les excès de virilité, vous aurez la curiosité de jeter un oeil à la table du fond. Je suis venu avec quelqu’un qui veut vous parler.

Arthur dévisage Loth et semble avoir peur de comprendre ce que ce dernier veut dire. En tournant la tête vers la direction indiquée, son regard tombe sur sa demi-soeur. Un silence glacial s'installe alors dans la pièce.

Tavernier: Qu’est, qu’est ce qu’on fait là? (effrayé)

Loth: Rien. Il faut surtout pas s’en mêler. Comme quand deux chats sauvages se retrouvent sur le même terrain, ils s’observent, et aucun des deux ne baisse le regard sous peine d’être saigné à blanc. Ce qui couperait court, c’est qu’y en aurait un plus faible que l’autre, mais là c’est pas le cas. C’est les deux mêmes sales bestioles! Inflexibles, indomptables, et vivaces! Ils tiennent ça de leur mère. (Arthur et Anna se contemplent sans ciller d’un oeil)

Tavernier: De leur mère? Je, de de, comment de leur mère, vous voulez dire que c’est sa soeur?

Arthur&Anna: Demi-soeur.

Loth: Ah ah. Ca cause, le dialogue s’amorce. Peut-être que vous vous ferez pas dévaster votre boui-boui.

Tavernier: Que, qu’est ce que je fais du coup, je sers à boire?

Arthur: Allez vous coucher.

Tavernier: Bon. Heu de toute façon si vous avez soif, vous savez où c’est. (part sans demander son reste)

Loth: Heu, juste pour info…

Anna (cinglante): Vous avez entendu ce qu’on vous a dit?

Loth: Ah mais, moi aussi je, vais me coucher?

Anna: Exactement.

Loth: Bon. Je suppose que, c’est, par là? Heu dites donc aubergiste heu… (part)

Arthur: Alors j’ai peut-être sauté une étape, mais moi dans mon souvenir on était plus ou moins en froid non?

Anna: Jusqu’à maintenant vous cumuliez trois statuts: bâtard, fils d’assassin, et usurpateur. Bâtard vous le serez toujours, de même que vous serez toujours le fils de votre sale ordure de père, mais aujourd’hui vous n’êtes plus roi. Vous n’usurpez plus votre titre, c’est déjà ça.

Arthur: Alors si vous êtes venu pour me dire ça, franchement vous auriez pu vous épargner le voyage.

Anna: Votre beau-père est au pouvoir, et il projette d’annuler le sursis que vous nous aviez accordé, et de nous mettre à mort. Je suis venu vous demander d’intervenir auprès de lui en notre faveur. (a peur)

Arthur (estomaqué): Carrément.

Anna: Carrément. (déglutit)

Arthur: Ah dans la catégorie salope géante vous êtes quand même hors concours hein. Y en a pas beaucoup qui vous tiennent le menton. (sa demi-soeur le dévisage) Croyez-moi. A part maman peut-être… (Anna hoche la tête et semble pensive) 

***

 

Guenièvre est éveillée, elle s’inquiète de ne pas voir revenir Arthur. Elle secoue doucement Mevanwi.

Guenièvre: Dame Mevanwi?

Mevanwi: Mmmm?

Guenièvre: A votre avis, qui peuvent bien être ces bourgeois?

Mevanwi: Comment voulez-vous que je le sache?

Guenièvre: Vous trouvez ça normal qu’Arthur ne revienne pas?

Mevanwi: Vous lui demanderez quand il reviendra…

Guenièvre (soupire): Je vous avoue que je suis un petit peu inquiète… (Mevanwi l’enlace pour la rassurer et se rendort. La reine écarquille les yeux, choquée.) 

***

 

Anna: Alors?

Arthur: Alors quoi?

Anna: Vous nous aidez ou vous nous aidez pas?

Arthur: Non mais ça me concerne plus ces histoires. Kaamelott, même le pseudo putsch de votre guignole de mari tout ça j’en ai rien à secouer.

Anna: ... M’obligez pas à vous supplier.

Arthur: Non mais je vous oblige à rien, je m’en fous. Et entre nous quand on a deux ronds de dignité, on ne traite pas quelqu’un de bâtard pendant trente ans pour finir par lui demander des services.

Anna (se lève lentement): ... Hé bah tant pis pour vous. (elle sort un poignard de sa manche)

Arthur écarquille les yeux de terreur et se précipite vers sa demi-soeur. C'est le moment que choisit Loth  pour faire irruption dans la pièce et foudroyer Arthur avec une bague magique qui le propulse à terre. Sans défense, le roi git au sol, brûlé au torse. Anna observe la scène sans un mot.

Anna (s’agenouille face à son demi-frère, qu'elle s’apprête à poignarder): C’est la mort du petit bâtard. Ca lui apprendra à désobéir à sa grande soeur.

Loth observe sa femme en souriant, amusé, tandis qu'elle tente de récupérer le médaillon que son demi-frère porte autour du cou.

Soudain le roi d'Orcanie est assommé et s'effondre au sol. Effarée, Anna relève lentement la tête pour découvrir la reine, armée d’un balai. Guenièvre frappe alors la demi-soeur du roi et la projette également au sol. Arthur se relève lentement, hébété. 

***

 

Dans la carriole. Le couple est gravement blessé, leurs visages saignent et sont enflés.

Anna: Mais qu’est ce que vous avez foutu andouille?

Loth: A quel moment?

Anna: Est ce qu’elle est arrivée par le même endroit que vous, crétin?! Comment vous avez fait pour pas la voir?

Loth: Je sais pas, je… Je suppose que j’étais trop concentré à faire griller votre frère…

Anna: Vous êtes un zéro.

Loth: Non mais, ça ça a toujours été plus ou moins admis, mais là dans le contexte…

Anna: Taisez-vous. Je veux pas entendre le son de votre voix jusqu’en Orcanie.

Loth: Bah, vous dites ça mais en Orcanie j’aurai pas non plus le droit de l’ouvrir alors heu… (roule des yeux, tous les deux grimacent de douleur)

Rédigé par Ellielove pour Kaamelott Hypnoweb

Kikavu ?

Au total, 69 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

carine79 
31.08.2021 vers 09h

jujume80 
22.04.2021 vers 14h

Cifrolo 
13.04.2021 vers 02h

Nia110617 
07.04.2021 vers 12h

Naitia 
30.03.2021 vers 00h

Neelah 
19.02.2021 vers 18h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

choup37 
ellielove 
Activité récente
Actualités
Animation Bienvenue à bord du Tardis: Perceval nominé

Animation Bienvenue à bord du Tardis: Perceval nominé
Une nouvelle manche a débuté dans l'animation Bienvenue à bord du Tardis, organisé par le quartier...

Anniversaire

Anniversaire
Aujourd'hui dimanche 24 octobre, nous fêtons l'anniversaire de Julien Dutel, qui avait joué le rôle...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Le dernier sondage vous demandait vos avis sur le film taaaaaaant attendu sorti en juillet: à 33%,...

Joelle Sevilla ouvre son propre théâtre

Joelle Sevilla ouvre son propre théâtre
En plus d'incarner Dame Séli dans Kaamelott, Joelle Sevilla possède son école de théâtre depuis plus...

Nouvelle audience

Nouvelle audience
Hé bien, la dernière audience aura eu du succès! Profitons de l'actualité et penchons-nous sur le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

choup37, Hier à 12:16

Plus que 7 votes pour valider la nouvelle bannière doctor who, venez nous aider à avoir le nouveau design pour le 31/10, arrivée de la s13

ShanInXYZ, Hier à 16:03

4ème manche du 1er tour dans les duels des aspirants compagnons de Doctor Who, venez soutenir vos personnages préférés

Luna25, Hier à 19:15

Changement de mois sur le quartier Legends of tomorrow : nouveaux duel, pdm et sondage n'hésitez pas à passer voir

diana62800, Hier à 19:34

le quartier Ce que j'aime chez toi à un tout nouveau design, venez dire ce que vous en pensez, merci d'avance

emeline53, Aujourd'hui à 12:13

Les votes sont serrés entre Charmed et Friends pour la finale de l'animation sur The Fosters ! Venez voter pour votre fratrie préférée !

Viens chatter !