VOTE | 252 fans

#540 : Les Pionniers

Arthur et Guenièvre quittent le camp des Semi Croustillants accompagnés d'Yvain, Gauvain et Merlin. Les deux jeunes chefs de clan insistent pour qu'Arthur fasse halte dans leur maison, d'autant plus qu'Yvain est enthousiaste à l'idée de leur présenter sa nouvelle femme.

Popularité


5 - 1 vote

Plus de détails

Le couple royal et Merlin accompagnent Yvain et Gauvain jusqu’à leur maison. Ils l’ont construit d”eux-mêmes, et en sont très fiers. Yvain explique être marié à l’une des anciennes conquêtes du roi, ce qui provoque la stupéfaction du groupe. Guenièvre et Arthur s’interrogent sur son identité. Ils tombent alors sur Demetra, qui semble de très mauvaise humeur. Depuis son départ du château, elle est devenue la femme d’Yvain. Elle est ravie de croiser Arthur, car Yvain est très difficile à vivre. Il ne connaît toujours pas son prénom…

Léodagan marche dans les couloirs, encadré par deux gardes. Il croise le maître d’armes, qui l’ignore. Une dispute s’engage, car Léodagan veut être traité en roi, mais il n’est que régent. De plus, il n’a pas retiré l’épée du rocher et le maître d’armes est toujours fidèle au roi. Père Blaise est effrayé par l’ampleur de conflit, et se fait rabrouer par le Sanguinaire, qui finit par quitter les lieux avec violence.

Demetra a préparé un repas que tout le monde trouve excellent. Yvain veut maintenant un dessert, et elle l’envoie sur les ronces. Elle refuse aussi de faire le ménage, tout comme la reine. Yvain saute sur l’occasion de laisser la pièce en désordre, et demande à sa femme d’aller chercher ce qu’il appelle le trésor de guerre. Demetra y va, ulcérée. L’ambiance est électrique, et les invités très mal à l’aise.

Léodagan réalise que le maître d’armes et le jurisconsulte ont commencé à manger sans lui, et créé un scandale. Un conflit s’installe, et il en vient aux mains avec le maître d’armes. Le magistrat lui rappelle aussi très justement qu’il n’est que régent, à son très grand déplaisir. Ulcéré par tant de violence, l’homme de loi tente de stopper le conflit, sans succès, et en devient aussi agressif.

Yvain et Gauvain expliquent au roi avoir revendu la couronne de Venec au Sanguinaire, et avoir acheté des armures avec la somme que leur a donnée Léodagan. Pour Demetra, c’est une arnaque et elle se moque ouvertement d’eux. Lorsque les deux jeunes hommes enfilent leurs armures, ils ont l’air stupide, et un blanc s’installe. Ils décident de sortir pour avoir l’air plus majestueux, au grand désespoir d’Arthur et Guenièvre.

Tout le monde est allongé dehors, à l’exception des deux jeunes hommes, fiers dans leurs armures, et de Merlin qui se tient à côté d’eux, et les dévisage. Arthur et Demetra se moquent, et l’enchanteur est perplexe. Le roi demande s'ils comptent se battre avec, mais ce n’est pas dans leurs projets. Ils décident alors d’aller à la cueillette, et Guenièvre de les accompagner. Gauvain ôte avec difficulté son armure, mais s’en sort grâce à l’aide de son coéquipier. Demetra, dépitée, se tient très proche de son ancien amant.

Arthur, Guenièvre, Merlin et Gauvain se rendent chez Yvain. Ce dernier est impatient de montrer sa maison au roi.

Gauvain: Allez mon oncle soyez chic!

Yvain: Vous restez pas longtemps.

Arthur: Je sais pas, honnêtement je sais pas. (lève les deux mains, hésitant)

Guenièvre: Vous pouvez bien passer voir leur maison, si ça leur fait plaisir…

Gauvain: Allez dites oui mon oncle!

Yvain: Ce serait trop hyper chic!

Merlin: Moi j’ai jamais compris où vous l’aviez montée votre cabane.

Yvain&Gauvain: Mais juste là! (lèvent les bras en choeur et désignent un point au loin)

Yvain: Trop là quoi! Bon y a une colline, deux collines, du coup bicolline, et après c’est carrément sur votre route!

Arthur: Bah qu’est ce que vous en savez de notre route?

Yvain: Oh mais allez on s’en fout vous venez! Allez vous venez!

Guenièvre: Allez, faites pas votre mauvaise tête! (donne un coup de coude à son mari qui souffle bruyamment)

Yvain: En plus vous verrez on a fabriqué une porte qui s’ouvre, c’est trop classe quoi! (le couple royal se dévisage)

Merlin: Une porte qui s’ouvre?

Yvain: Ouais.

Gauvain: Bah oui parce qu’avant, pour rentrer, il fallait soit passer par la porte qui s’ouvre pas, soit par le trou du toit!

Yvain: Ouais.

Gauvain: Alors ce n’était pas très aisé. (le couple royal se regarde de nouveau)

Yvain: Trop pas aisé, quoi.

Gauvain: Et puis, que ne nous sommes pas offerts comme vilaines échardes!

Yvain: Ouais. Et échardes égale gavage. (Le groupe poursuit sa route en silence. Guenièvre jette de fréquents coups d’oeil à Arthur, car elle est fatiguée par le babillage de son frère et de Gauvain. De son côté, le roi contemple son médaillon.)

***

 

Yvain: Ah oui au fait! Je vous ai pas dit, maintenant, j’ai une femme!

Guenièvre: Ah bon?! (se tourne vers son frère)

Merlin: Ah bah elle est pas mal!

Yvain: Ah ouais elle est pas mal…

Guenièvre: Remarquez un chef de clan sans femme heu…

Gauvain: Heu en revanche je crains qu’il n’y ait là quelque occasion pour mon oncle de se courroucer.

Arthur: De se courroucer, pourquoi? (se tourne vers les deux compères)

Gauvain: Hé bien si ma mémoire est bonne il s’agit de l’une de ses anciennes maîtresses.

Arthur: Quoi?!

Guenièvre (choquée): Laquelle?

Yvain: Bah le problème c’est que j’arrive pas à retenir son nom.

Merlin: Vous arrivez pas à retenir le nom de votre femme?

Yvain: Bah honnêtement je vais vous dire un nom, ça va pas être le bon, ça va me gaver. Mais heu, pour le coup de la maîtresse vous êtes sûr?

Gauvain: Ah quasiment certain, oui.

Guenièvre: Laquelle de vos maîtresses aurait pu être intéressée par un jeune chef de clan?

Arthur: Laquelle de mes maîtresses aurait pu être intéressée par le pognon et l’avancée sociale vous voulez dire? Ca risque pas de nous aider beaucoup.

Yvain: Kalkurnia! (blanc général) Non? Ouais non. Non non non.

Arthur: Kalkurnia?!

Yvain: Non non non mais voilà, gavage. Gavage.

Guenièvre: Non non… Non ça me dit rien du tout…

***

 

Le groupe arrive devant une petite maison perdue au milieu des champs.

Gauvain: Regardez mon oncle, nous l’avons construite de nos propres mains!

Merlin: Ah c’est drôlement bien fait!

Yvain: Femme! Viens t’en accueillir nos invités! Alors du coup, si vous vous rappelez de son nom hésitez pas à me le dire. (une femme sort de la maison)

Guenièvre: Oh mais c’est Demetra! (immense sourire)

Yvain: Demetra!

Arthur: Ah bah oui. (semble sonné)

Demetra: Non mais qui c’est que vous me ramenez encore?Vous croyez peut-être qu’on a de quoi recevoir les gens?!

Yvain: Femme! Cesse donc de nous esgourdir les oreilles! Oh là là! Il suffit!

Gauvain: Regardez mon oncle! Jetez un oeil à cette merveille de porte! (Demetra ferme les yeux, ulcérée. Gauvain court vers la porte d’entrée et est rejoint par Yvain. Les deux hommes s’amusent à ouvrir et à fermer la porte sous le nez de leurs invités et de Demetra.)

Demetra: J’aurais peut être dû vous prévenir avant…

Arthur: Non non non moi je m’en fous… Non heu de toute façon je suis plus roi. Je suis plus roi par contre il, sait pas comment vous vous appelez. (les deux hommes poursuivent leur manège)

Demetra: Heu il m’appelle femme de toute façon. Je crois qu’il se prend pour un chef viking ou je sais pas trop quoi… (Guenièvre fixe son frère avec des yeux ahuris)

Arthur: C’est possible, oui, c’est possible. (le groupe se dirige vers la petite maison, mal à l’aise)

Yvain: Ouverture. Fermeture. Ouverture…

Arthur: Stop. Essayez, essayez d’entrer. (Demetra entre)

Yvain: J’aime mieux ouverture sinon.

Arthur: Non, non, non, ouverture c’est bon … (Le reste du groupe entre dans la maison. Gauvain lève les mains en signe d’abdication, souriant.)

***

 

Léodagan marche dans le couloir, entouré de deux gardes et du Père Blaise. Le maître d’armes et Hervé se dirigent dans la direction opposée et l’ancien entraîneur du roi ignore volontairement le régent.

Léodagan: Mais oh! Vous avez pas l’impression qu’il, manque quelque chose là?

Maître d’armes: Pardon? (glacial)

Léodagan: Non mais c’est moi ou bien… (au Père Blaise)

Père Blaise: Qu’est ce qui vous chagrine? C’est parce qu’ils vous ont pas salué c’est ça?

Léodagan: Bah, ouais. Ouais j’avoue que ouais…

Maître d’armes: Pourquoi diable devrais-je vous saluer on s’est vus ce matin.

Léodagan: On s’est vus ce matin. Attendez je suis pas votre pépé moi, je suis le roi. Donc si on se croise vingt fois par jour, vous me saluez vingt fois par jour… (hautain)

Le Maitre d'armes: Non mais oh! Vous croyez pas que j’en fais déjà beaucoup? Pour un roi qu’a même pas été foutu de retirer l’épée du rocher!

Léodagan: Et pour un roi qui va vous coller sa main dans le pif, vous en feriez combien?

Hervé: Ah c’est pour ça que vous avez changé de siège! C’est, c’est parce que vous êtes pépé! (le maître d’armes le dévisage) Ouais non c’est parce que vous êtes roi!

Père Blaise (effrayé): Sire, Sire, on vous attend… (pose sa main sur le bras du régent)

Léodagan: Ouais ouais on m’attend, ouais, on m’attend, ouais, si je veux, on m’attend!

Maître d’armes: Méfiez-vous mon petit vieux, porter la couronne n’a jamais dispensé de se bien conduire!

Léodagan: Quinze jours à la cave. Vous aurez le temps de potasser le protocole.

Père Blaise: Sire…

Léodagan: Ouais ouais, d’accord, ouais, sire, sire, ouais, mais méfiez-vous vous aussi. (Il menace le script du doigt et se tourne ensuite vers les deux gardes, qui sont pétrifiés sur place.) Bon oh!!! Alors bon parce que si on commence à… (Il part, accompagné de sa garde. Le maître d’armes dévisage Léodagan avec mépris et s’en va d’un pas rageur, suivi de près par Hervé.)

***

 

Yvain: Ah bravo femme! Ce repas fut des plus roboratifs.

Gauvain: Vous avez fait honneur à nos hôtes. N’est ce pas mon oncle?

Arthur: Carrément. Carrément.

Merlin: Normalement, j’ai pas le droit de bouffer des oiseaux mais là franchement, c’était bon.

Yvain: Femme, comme je le disais tantôt, tu nous as reboré. Mais sauras tu nous régaler d’un dessert de ton choix?

Demetra: … Vous, vous pouvez parler normalement ou pas?

Guenièvre: Mais autant que je me souvienne vous ne faisiez pas la cuisine à Kaamelott, si?

Demetra: A Kaamelott, non, mais ici allez savoir pourquoi, c’est sur moi que c’est tombé.

Gauvain: Attendez, on est chefs de clan. Nous n’allons tout de même pas préparer les repas! (il se tourne vers Yvain et ils rient bêtement)

Yvain: Allez femme! Rebore nous donc de quelques fruits bien sucrés. (Aux autres) Il s’agit d’une régalade. 

Demetra: Vous pouvez me lâcher les grelots?

Yvain: Mmm, tu refuses de nous reborer?

Merlin: En tout cas moi j’ai plus faim, merci.

Guenièvre: Ah oui c’était par-fait, hein. (grand sourire)

Gauvain: Que pourrions nous faire pour nous distraire, à présent?

Yvain: Du temps que nos femmes feront le ménage, nous pouvons vous montrer notre petit trésor. (Gros blanc. La reine est livide et son mari effaré. Il se tourne lentement vers elle.)

Guenièvre: Heu, moi je vous le dis, le ménage ça va me gonfler.

Demetra: Ouais, moi aussi, en fait.

Yvain: Ah bah si tout le monde est ok moi je suis d’accord pour laisser le bordel!

Gauvain (à son oncle): Pareil. (Il sourit. Arthur le dévisage, les yeux plissés.)

Yvain: Femme! Va donc nous chercher ce que tu sais.

Demetra marque un temps d'arrêt, avant de souffler lourdement. Exaspérée, elle part chercher l’objet. Arthur est ahuri devant la bêtise d’Yvain. Mal à l’aise, il suit son ancienne maîtresse du regard.

***

 

Le jurisconsulte et le maître d’armes déjeunent tranquillement dans la salle à manger royale. Deux gardes entrent dans la pièce et se calent contre le mur du fond, les bras croisés. Léodagan entre à son tour et vient se placer devant la table. 

Léodagan: Donc vous vous levez pas quand je rentre, et vous attaquez la bouffe sans m’attendre. Mmm?

Maître d’armes: Ca va pas recommencer… (le régent s'installe à table)

Jurisconsulte: Je suis confus mais comme j’avais encore pas mal de boulot aux archives et que vous ne veniez pas…

Léodagan: Non, vous avez bien fait, vous avez bien fait. Il reste un crouton de pain, ou vous avez tout pris pour saucer? Mm? Non mais là tant pis, je mangerai ce soir…

Maître d’armes (dépose la carcasse de viande dans l’assiette de Léodagan): Bon écoutez, commencez pas à nous bourrer le mou y a encore toute la carcasse à dépiauter! Allez au boulot. 

Léodagan: C’est vous que je vais dépiauter. Et je vous préviens que si faut que je vous fasse prendre par les noix pour vous rappeler que je suis roi de Bretagne, ça peut très bien se planifier.

Jurisconsulte: Non, sans, sans vouloir gâcher une querelle prometteuse, je me permets de vous préciser une petite chose technique, officiellement vous n'êtes pas roi de Bretagne, mais régent! Voilà, la parenthèse emmerdante, vous en faites ce que vous voulez.

Léodagan: Alors tant qu’on est dans les questions techniques, en voilà une de plus: à partir de maintenant régent ça se prononce, roi de Bretagne.

Maître d’armes: Et merde, ça se prononce comment?

Léodagan: Comme ça. (Il lui jette de l’eau au visage. Les deux hommes commencent à se battre et les gardes tentent sans succès de les séparer.)

Jurisconsulte: Oh non mais alors là là ça n’a aucun intérêt! Alors là là vraiment, on est sur la gestion de l’instant, de l’immédiat, c’est zéro! Alors qu’il vaudrait beaucoup mieux avoir une vision à long terme… (les deux hommes atterrissent sur l'assiette du magistrat) Ah non, ah non, non, écoutez on se se vautre pas dans la bouffe c’est intolérable!!! C’est intolérable! Vous allez arrêter! Vous allez arrêter! (leur jette de l’eau au visage)

***

 

Demetra: Bon je peux l’ouvrir c’est lourd. Vous aussi vous êtes lourds.

Yvain: Bah minute!

Gauvain: Mon oncle, nous allons vous narrer notre palpitante histoire.

Arthur: Ouais. Vous voulez pas qu’on sorte un peu, ça pue comme le graillon là non? (à sa femme)

Guenièvre: Oui c’est vrai que ça mériterait un, bon courant d’air.

Yvain: Non mais non, dehors y a des guêpes! Laissez tomber c’est trop pourri.

Gauvain: Vous savez que le bandit Venec a dérobé un cadeau que mon père vous destinait mon oncle?

Arthur: Oui je sais oui. (tendu à l'évocation du roi Loth)

Gauvain: Hé bien ce cadeau nous l’avons nous même racheté à Venec. Il s’agissait en fait d’une ma-gni-fique couronne ancienne mon oncle.

Yvain: Le truc vraiment trop classe quoi.

Demetra: Le truc qu’on aurait vraiment dû garder quoi.

Gauvain: Puis, contraints par le, besoin, nous l’avons revendu à votre beau-père. Encore plus cher que nous ne l’avions acheté.

Yvain: Nous avons fait bénéfice de tout bois.

Gauvain: Et avec la somme, devinez ce que nous avons fait?

Demetra: Ils se sont faits? (Les deux compères approuvent les paroles de Demetra d'un hochement de tête affirmatif. Ils attendent la suite de sa phrase avec impatience. Le couple royal fait la moue, perplexe.) Arnaquer.

Gauvain: … Mais non! (regarde Demetra avec indignation)

Yvain: Femme, tu nous abobines les oreilles. Rabats un peu ta casquette.

Gauvain: Regardez mon oncle. (sort l'objet du coffre)

Guenièvre: Oh des armures!

Arthur: Bah tiens.

Merlin: Ca protège de quoi ça c’est tout fin.

Gauvain: Ne bougez pas, je vais passer la mienne. Vous allez être pantois!

Yvain: Je vous aide.

Il aide son ami à enfiler son armure, le résultat n’est pas brillant.

Gauvain: On va peut-être sortir.

Yvain: Vous serez plus pantois. (Guenièvre interroge son mari du regard. Arthur hausse les épaules d'un air indifférent, avant de dire oui d'un mouvement de tête.)

***

 

Arthur est allongé dans l’herbe, Demetra se tient à ses côtés. Guenièvre est quant à elle assise un peu en retrait. Yvain et Gauvain se tiennent debout face au trio et sont engoncés dans des armures ridicules. Placé juste à côté d'eux, Merlin les dévisage d’un air perplexe.

Yvain: Franchement c’est classe ou c’est pas classe? Ou c’est classe?

Gauvain: Mon oncle. Vous rendez-vous compte de l’impression que nous donnons lorsque nous arrivons dans un village?

Arthur: Ah bah j’imagine oui.

Guenièvre: Mais, elles sont pas un peu raides?

Yvain: Non, c’est parce qu’elles sont neuves.

Arthur: Ah non, c’est parce qu’elles sont raides.

Merlin: Mais c’est toujours foutu comme ça une armure en cuir?

Arthur: Ah non, une armure en cuir, c’est surtout jamais foutu comme ça.

Demetra: Enfin c’est pas grave hein, c’est pas comme si elles avaient coûté cher.

Yvain: Femme cesse! Rabats un peu ton crin-crin! C’est estourbissant. (Demetra lève les yeux au ciel)

Gauvain: Ces armures sont proprement superbes! N’est ce pas ce qui compte?

Arthur: Bah, tout dépend. Vous comptez vous battre avec ou pas?

Gauvain: Nous… battre? Ah bah… Non.

Yvain: Ah priori, y a pas de raison, non.

Gauvain: Non.

Arthur: Bah, non ça va alors.

Merlin: Bon bah c’est pas tout ça mais j'ai une sieste à faire moi. (sec)

Yvain: Ah bah non on va pas à la cueillette?

Merlin: Sans moi. (rentre dans la maison)

Gauvain: Ah bah non! Mon oncle?

Arthur: La cueillette?!

Demetra: Mais c’est leur nouveau truc. Tous les jours ils vont cueillir des machins.

Guenièvre: Oh moi j’aimerais bien!

Arthur: Non moi, je... Non. Honnêtement la cueillette je crois que ça me gonfle.

Guenièvre: Bah moi j’y vais!

Gauvain: C’est surtout l’occasion de gambader. Plus que de cueillir.

Yvain: Ouais. Façon à chaque fois qu’on a essayé de manger un truc qu’on avait cueilli, on a eu la diarrhée alors… (Demetra est dépitée)

Yvain aide son ami à ôter son armure, celui-ci s’en défait avec difficulté.

Gauvain: Attendez, attendez, y a les jambes… (la retire enfin)

Rédigé par Ellielove pour Kaamelott Hypnoweb

Kikavu ?

Au total, 62 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

arcadybilo 
14.11.2020 vers 14h

Fsuther 
25.04.2020 vers 11h

poupette67 
18.10.2019 vers 19h

Maighread 
28.01.2019 vers 20h

naadd 
06.01.2019 vers 11h

Raven39 
11.11.2018 vers 10h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup
Ne manque pas...
Activité récente
Actualités
Hypnocup 2021 : Kaamelott en compétition

Hypnocup 2021 : Kaamelott en compétition
L'Hypnocup 2021: Love is in the air vient de débuter et Kaamelott est présent dans la première...

Nouveau survivor

Nouveau survivor
C'est Arthur qui remporte le dernier survivor: sa majesté sera ravie d'apprendre qu'il est l'homme...

Nouvelle audience

Nouvelle audience
Oyez, oyez! Le roi Arthur aimerait connaitre l'avis de son peuple sur une question...

Photo du mois

Photo du mois
Un coup d'aspirateur de balai a été passé par Bohort dans la salle de la photo du mois: une nouvelle...

Téléportation des EV

Téléportation des EV
Vous l'avez peut-être remarqué, les fanfics du quartier ont été transportées par magie à l'accueil...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Si vous deviez développer un nouveau talent en cette nouvelle année..

Total : 13 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

grims, Avant-hier à 17:23

Comme il y a de l'amour dans l'air en ce moment le quartier Outlander vous propose un concours wallpapers St Valentin !

grims, Avant-hier à 17:23

Venez vous inscrire !!!

bloom74, Avant-hier à 18:23

Pour celles et ceux qui n'aurai pas encore voter pour le thème Supernatural, je vous attends dans les préférences. D'avance merci.

choup37, Avant-hier à 19:12

Voté bloom, une préférence pour le premier

ShanInXYZ, Hier à 17:04

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, votre famille favorite et n'oubliez pas de voter pour le concours d'affiches

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site